Guerre en Ukraine : les forces russes mènent un bombardement "massif" sur la ville de Sloviansk, selon le maire de la ville

Le président russe, Vladimir Poutine, a donné l'ordre à ses troupes de poursuivre leur offensive dans l'est de l'Ukraine, où l'armée ukrainienne est obligée de reculer face au déluge d'obus russes.

Un habitant de Sloviansk (Ukraine) après un bombardement, le 4 juillet 2022.
Un habitant de Sloviansk (Ukraine) après un bombardement, le 4 juillet 2022. (GENYA SAVILOV / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La ville de Sloviansk, prochaine cible des forces russes dans l'est de l'Ukraine, subit un bombardement "massif", a annoncé son maire Vadim Liakh, mardi 5 juillet. "Tout le monde reste à l'abri", a-t-il écrit sur Facebook (en ukrainien). Ce direct est désormais terminé. 

Un ancien membre du FSB à la tête de la région occupée de Kherson. Un responsable russe issu des puissants services de sécurité (FSB) a pris la tête, mardi 5 juillet, du gouvernement de la région ukrainienne de Kherson, occupée par les forces russes, a annoncé lundi soir sur Telegram Vladimir Saldo, qui dirige l'administration d'occupation russe.

Vladimir Poutine ordonne à ses troupes de poursuivre leur offensive. Lors d'un entretien avec son ministre de la Défense Sergueï Choïgou, le président russe a donné l'ordre à ses troupes de "mener à bien leur mission" en application des "plans déjà approuvés".

Volodymyr Zelensky veut "briser l'ennemi". "C'est une mission difficile, qui nécessite du temps et des efforts surhumains. Mais nous n'avons pas d'autre choix", a déclaré le président ukrainien lors de son allocution quotidienne, lundi soir. Il s'était exprimé un peu plus tôt à l'ouverture d'une conférence internationale à Lugano (Suisse), dédiée à la reconstruction.

Un "plan Marshall" pour l'Ukraine. La conférence de Lugano doit tenter de dessiner les contours de la future reconstruction de l'Ukraine. Le Premier ministre ukrainien, Denys Chmygal, et le président du Parlement, Rouslan Stefantchouk, ont rencontré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, afin de poser les bases d'un "plan Marshall" pour le pays.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

21h57 : Trente-cinq pays, dont le Japon et la Corée du Sud, ont appelé les fédérations sportives internationales à écarter leurs membres russes et bélarusses après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Ils demandent à ce qu'aucun événement sportif n'ait lieu en Russie et à ce que leurs sportifs soient bannis des compétitions internationales.

20h10 : Il est un peu plus de 20 heures, voici le point sur l'actu :

Le ministère français des Affaires étrangères annonce la mort en Ukraine d'un second combattant français engagé avec les troupes ukrainiennes, confirmant une information de RTL publiée lundi.

Le nombre de contaminations par le Covid-19 s'est élevé à 206 554 cas, selon les données de Santé publique France publiées ce soir.


#BAC Le taux de réussite au baccalauréat avant rattrapage est en baisse de 4,7 points, à 86%, annonce le ministère de l'Education. Les résultats sont disponibles depuis ce matin, sur le site de l'Education nationale et sur la plateforme de franceinfo.fr.

Wout van Aert remporte la quatrième étape entre Dunkerque et Calais et conforte son avance au classement général, avant d'affronter les pavés, demain.


19h27 : "Nous présentons nos condoléances à sa famille, avec laquelle les services concernés du ministère de l’Europe et des affaires étrangères sont en contact", a déclaré le Quai d'Orsay dans un communiqué. "Nous rappelons que l’Ukraine, dans la totalité de son territoire, est une zone de guerre. Dans ce contexte, il est formellement déconseillé de se rendre en Ukraine, quel qu’en soit le motif."

19h21 : Le ministère français des Affaires étrangères annonce la mort en Ukraine d'un second combattant français engagé avec les troupes ukrainiennes, confirmant une information de RTL publiée lundi.

19h23 : La Haute-Commissaire aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, a fustigé à Genève le bilan civil "intolérable" du conflit ukrainien, avec près de 5 000 victimes civiles confirmées depuis le début de l'offensive russe il y a cinq mois. Selon le dernier bilan de l'organe onusien, daté du 3 juillet, 4 889 civils, dont 335 enfants, ont été tués depuis le début du conflit - un chiffre probablement sous-évalué.

17h25 : La France va faire don d'un laboratoire mobile d'analyse ADN à l'Ukraine, pour faciliter les enquêtes sur les crimes commis par l'armée russe depuis l'invasion du 24 février. C'est ce qu'a annoncé un haut diplomate lors de la conférence de Lugano (Suisse), devant des représentants de dizaines de pays et d'organisations internationales venus depuis lundi en Suisse pour ébaucher la reconstruction de l'Ukraine

10h52 : De l'autre côté, l'Ukraine accuse Moscou de nombreux crimes de guerre, ce que les autorités russes nient systématiquement, même lorsque les accusations sont précisément documentées.

10h54 : La Russie annonce enquêter sur les tortures qu'auraient subies des soldats russes capturés par les forces ukrainiennes et qui ont été libérés lors d'un échange de prisonniers avec l'Ukraine. Le communiqué fait état de coups, de torture à l'électricité ou encore de privation d'eau ou de nourriture.

07h56 : Voici un premier point sur l'actualité :

Admis, au rattrapage ou recalé ? C'est le jour J pour près de 710 000 candidats au baccalauréat nouvelle formule qui découvriront ce matin leurs résultats. Suivez notre direct et découvrez les résultats sur notre page.

Au moins six personnes ont été tuées et 26 blessés dans une fusillade survenue hier dans la banlieue de Chicago, à Highland Park, lors d'un défilé pour la fête de l'indépendance américaine. Le tireur a été interpellé.

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné à ses forces de poursuivre leur offensive dans l'est de l'Ukraine, tandis que son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky a prévenu que repousser l'envahisseur demanderait du "temps et des efforts surhumains".


L'Algérie célèbre en grande pompe le 60e anniversaire de son indépendance après 132 ans de colonisation française, dont la mémoire crispe toujours ses relations avec Paris. Elise Lambert s'intéresse à la délicate transmission de la mémoire dans les familles.