Guerre en Ukraine : les dirigeants du G7 affichent leur unité et prévoient de nouvelles sanctions

Les Occidentaux ont déjà pris plusieurs volets de sanctions contre la Russie dont la guerre contre l'Ukraine est entrée dans son cinquième mois.

Les dirigeants du G7 lors du sommet organisé en Bavière, en Allemagne, le 26 juin 2022.
Les dirigeants du G7 lors du sommet organisé en Bavière, en Allemagne, le 26 juin 2022. (ABDULHAMID HOSBAS / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les dirigeants du G7 affichent leur unité. Face à un risque de "fatigue" du camp occidental, évoqué par Boris Johnson, Joe Biden a lancé un nouvel appel à l'unité du G7 et de l'Otan face à Moscou, dimanche 26 juin. Vladimir Poutine espérait "que, d'une manière ou d'une autre, l'Otan et le G7 se divisent. Mais nous ne l'avons pas fait et nous ne le ferons pas", a assuré le président américain. 

Hôte du sommet, le chancelier allemand Olaf Scholz a également loué l'unité des alliés, à laquelle "Poutine ne s'attendait pas". Soucieux d'envoyer un signal fort de soutien à Kiev, Joe Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont annoncé un embargo sur les importations d'or russe, avant même que la décision ne soit formalisée par l'ensemble du G7. Ce direct est désormais terminé.

Les bombardements de Kiev sont un acte de "barbarie" selon Biden. Le président américain a dénoncé les nouveaux bombardements russes qui ont visé Kiev, dimanche dans la matinée. Plusieurs explosions ont retenti, faisant un mort et au moins six blessés, dont quatre hospitalisés, selon le maire de la capitale. Parmi ces quatre personnes, se trouve "une fille de 7 ans", a précisé Vitaly Klitschko à des journalistes. Suivez notre direct.

 Moscou assure avoir frappé une usine d'armement à Kiev. La Russie affirme avoir frappé dimanche une usine de production de missiles à Kiev. Moscou qualifie de "fake" les affirmations selon lesquelles elle a touché une zone résidentielle de la capitale ukrainienne. C'est l'usine d'armement Artiom qui, "en tant qu'infrastructure militaire, était la cible", a déclaré le ministère de la Défense russe dans un communiqué. Il a ajouté que les dégâts causés à un immeuble résidentiel voisin étaient dus à un missile ukrainien de défense anti-aérienne.

 Boris Johnson opposé à une solution négociée "maintenant". Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a mis en garde dimanche Emmanuel Macron contre la tentation d'une solution négociée "maintenant" en Ukraine au risque de prolonger "l'instabilité mondiale", a rapporté Downing Street. Les deux dirigeants "ont convenu qu'il s'agissait d'un moment critique pour l'évolution du conflit et qu'il était possible de renverser le cours de la guerre", a précisé un porte-parole du gouvernement britannique, après leur entrevue en marge du sommet du G7 qui se tient en Bavière (sud de l'Allemagne).

L'Ukraine réclame plus d'armes et de sanctions contre Moscou. "Le sommet du G7 doit répondre par plus de sanctions contre la Russie et plus d'armes lourdes pour l'Ukraine", a exhorté sur Twitter Dmytro Kouleba, le chef de la diplomatie ukrainienne, à la suite d'une frappe russe plus tôt dans la matinée sur un quartier résidentiel proche du centre de Kiev.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

21h09 : Au G7, tout à l'heure, Joe Biden et Boris Johnson ont annoncé une nouvelle sanction contre la Russie : un embargo sur les importations d'or russe, qui sera appliqué par tous les Etats du G7, dont la France, a affirmé Joe Biden. Après le pétrole et le gaz, l'or est le produit d'exportation qui rapporte le plus de revenus à la Russie, selon les données de l'OMC.

21h05 : Bizarrerie géographique, l'enclave de Kaliningrad est un morceau de Russie coincé entre la Pologne et la Lituanie. Et elle est devenue un point de forte tension entre la Russie et ces deux fervents alliés de l'Ukraine : Moscou reproche à la Lituanie le blocage de certaines marchandises, justifié par les sanctions européennes. France 2 s'est rendu sur place.

23h07 : Rappelons les principales infos de ce dimanche 26 juin :

• Face au risque de pénurie de carburants, d'électricité et de gaz cet hiver, TotalEnergies, EDF et Engie appellent les Français à réduire "immédiatement" leur consommation. Le gouvernement confirme de son côté envisager le redémarrage, provisoire, d'une centrale électrique à charbon à Saint-Avold (Moselle).

• Un missile a touché un immeuble résidentiel à Kiev, tuant une personne. La Russie se défend de l'avoir visé et accuse les missiles anti-aériens ukrainiens. En marge du sommet du G7 en Allemagne, l'Ukraine a une nouvelle fois demandé des armes aux occidentaux. Suivez notre direct.

• Huit départements de l'est de la France sont placés en vigilance orange pour des risques d'orages, annonce Météo France.

18h20 : Il est 18 heures et c'est le moment de rappeler les principales informations de ce dimanche :

• Face au risque de pénurie de carburants, d'électricité et de gaz cet hiver, TotalEnergies, EDF et Engie appellent les Français à réduire "immédiatement" leur consommation. Le gouvernement confirme de son côté envisager le redémarrage, provisoire, d'une centrale électrique à charbon à Saint-Avold (Moselle).

• Un missile a touché un immeuble résidentiel à Kiev, tuant une personne. La Russie se défend de l'avoir visé et accuse les missiles anti-aériens ukrainiens. En marge du sommet du G7 en Allemagne, l'Ukraine a une nouvelle fois demandé des armes aux occidentaux. Suivez notre direct.

• Huit départements de l'est de la France sont placés en vigilance orange pour des risques d'orages, annonce Météo France.

18h17 : Quatre mois après le début de l'offensive russe en Ukraine, la Russie s'adapte au départ de nombreuses entreprises. Les usines Renault fabriquent des Lada, les rayons soda se sont remplis de Cool Cola et les restaurants McDonald's viennent de rouvrir sous une nouvelle marque. Les habitants de Moscou rencontrés par France 2 assurent ne pas voir la différence.

17h58 : Parallèlement aux frappes qui ont touché Kiev, la Russie a revendiqué des tirs de missiles contre trois sites dans le nord et l'ouest de l'Ukraine, que le ministère de la Défense russe présente comme des centres d'entraînement militaires. Un de ces sites se situe dans la région de Lviv, à une trentaine de kilomètres de la frontière avec la Pologne. On ignore si ces frappes ont fait des victimes.

17h47 : Dans un communiqué, le ministère de la Défense russe qualifie de "fake" les affirmations selon lesquelles son armée a touché une zone résidentielle de la capitale ukrainienne. C'est l'usine d'armement Artiom qui, "en tant qu'infrastructure militaire, était la cible".

Toujours selon Moscou, les dégâts causés à un immeuble résidentiel voisin sont dûs à un missile ukrainien de défense anti-aérienne.

16h01 : La Russie affirme avoir frappé une usine de production de missiles à Kiev, et non une zone résidentielle.

17h46 : "Un corps a été retrouvé, six habitants ont été blessés dont quatre ont été hospitalisés, parmi lesquels une fille de 7 ans", a déclaré le maire de la capitale ukrainienne, Vitaly Klitschko, qui s'était rendu sur place au petit matin.

Depuis le début de l'invasion russe, c'est la troisième fois que ce quartier situé au nord-ouest de Kiev est visé par des missiles. Il avait d'abord été touché mi-mars, puis le 28 avril, lors de la visite du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

15h42 : La frappe qui a visé un quartier résidentiel proche du centre de Kiev a fait un mort et quatre blessés, selon un nouveau bilan de la mairie. Suivez notre direct.

15h01 : Frappes russes dans le centre de #Kiev. Un immeuble d'habitation de 9 etages a été touché ce matin vers 6h30.

15h01 : Gilles Gallinaro, l'un des envoyés spéciaux de franceinfo en Ukraine, est arrivé devant le quartier résidentiel proche du centre de Kiev, visé par des frappes russes ce matin.

15h55 : Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, met en garde Emmanuel Macron contre la tentation d'une solution négociée "maintenant" en Ukraine au risque de prolonger "l'instabilité mondiale", déclare Downing Street. Lors d'une rencontre en marge du sommet du G7 en Allemagne, les deux dirigeants "ont convenu qu'il s'agissait d'un moment critique pour l'évolution du conflit et qu'il était possible de renverser le cours de la guerre", précise un porte-parole du gouvernement britannique.

12h38 : Le gouvernement ukrainien réclame plus d'armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), après les nouvelles frappes russes survenues à l'aube sur un quartier résidentiel proche du centre de Kiev. "Le sommet du G7 doit répondre par plus de sanctions contre la Russie et plus d'armes lourdes pour l'Ukraine", a exhorté sur Twitter Dmytro Kouleba, le chef de la diplomatie ukrainienne, appelant à "vaincre l'impérialisme maladif" russe à la suite de cette attaque qui a fait au moins quatre blessés dans la capitale ukrainienne.

18h02 : Il est midi, voici les titres :

Huit départements de l'est de la France sont placés en vigilance orange pour des risques d'orages, annonce Météo France.

• L'Ukraine réclame plus d'armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), après la frappe russe plus tôt dans la matinée sur un quartier résidentiel proche du centre de Kiev. Suivez notre direct.

• Emmanuel Macron a confirmé Elisabeth Borne comme Première ministre et l'a chargée de former un nouveau gouvernement début juillet. Suivez notre direct.

• Les trois principaux fournisseurs d'énergie en France appellent à une réduction de la consommation face à la flambée des prix, dans une tribune publiée dans Le Journal du dimanche


12h30 : Le G7, réuni en sommet en Bavière (sud de l'Allemagne), et l'Otan doivent "rester ensemble" contre l'agression russe de l'Ukraine, déclare le président américain, Joe Biden, lors d'un entretien avec le chancelier allemand, Olaf Scholz. Le président russe, Vladimir Poutine, espérait "que, d'une manière ou d'une autre, l'Otan et le G7 se divisent", estime le locataire de la Maison Blanche. "Mais nous ne l'avons pas fait et nous ne le ferons pas".

10h29 : Frappes 🇷🇺 tôt ce matin sur des bâtiments résidentiels à #Kyiv à proximité de la gare centrale. Des civils clairement visés. Une des habitantes sauvées des décombres avait la nationalité et un passeport 🇷🇺... #WeStandWithUkraine solidarité 🇫🇷🇺🇦🇪🇺 https://t.co/qktSswyJ6Q

10h29 : L'ambassadeur de France en Ukraine, Etienne de Poncins, s'exprime sur les frappes qui ont touché ce matin un complexe résidentiel proche du centre de Kiev.

12h11 : Il est 9 heures, faisons un point sur l'actu :

Yaël Braun-Pivet, qui était ministre des Outre-mer depuis un mois et devrait devenir mardi présidente de l'Assemblée nationale, est sortie du gouvernement, selon un décret publié aujourd'hui au Journal officiel. De son côté, Elisabeth Borne est confortée comme Première ministre et est chargée, par Emmanuel Macron, de former un nouveau gouvernement début juillet.

Quatre explosions ont été entendues à Kiev tôt ce matin, touchant un complexe résidentiel proche du centre de la capitale. Cette frappe a pour objectif d'"intimider les Ukrainiens" à l'approche du sommet de l'Otan (du 28 au 30 juin à Madrid), a estimé le maire de la capitale ukrainienne, Vitaly Klitschko.

Le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré hier que la flambée mondiale de variole du singe était une menace sanitaire dont l'évolution était très inquiétante, sans atteindre pour le moment le stade d'une urgence sanitaire mondiale.

L'Américaine Sydney McLaughlin a battu son record du monde du 400 m haies en 51''41, hier à Eugene (Oregon), pour devenir championne des Etats-Unis sur la distance et valider son ticket pour les Mondiaux dans trois semaines.