Guerre en Ukraine : le quotidien bouleversé de la jeunesse russe

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : le quotidien bouleversé de la jeunesse russe
Article rédigé par
B.Delombre, P.Acheré - France 2
France Télévisions

La jeunesse russe subit, elle aussi, les conséquences de la guerre en Ukraine. Les équipes de France Télévisions lui ont donné la parole, à l'occasion des huit ans de l'annexion de la Crimée par la Russie, vendredi 18 mars. 

À Nijni Novgorod (Russie), à 500 km à l'est de Moscou, des jeunes ont célébré, dans l'après-midi du vendredi 18 mars, les huit ans de l'annexion de la Crimée par la Russie. Ce qui dans le pays est appelé "l'opération spéciale en Ukraine", occupe tous les esprits. "On n'abandonne pas les nôtres", confie un jeune homme. Derrière ou contre le Kremlin, tous ont vu leur quotidien bouleversé depuis le début de la guerre. L'accès à Facebook et Twitter est limité, tandis qu'Instagram a cessé son activité. 

Restriction des libertés individuelles 

"Je ne veux plus vendre autant de fleurs qu'avant, je vais devoir abandonner mon rêve et trouver un travail alimentaire", commente une vendeuse indépendante qui avait tout misé sur les réseaux sociaux."Tout ça, ça me fait peur", confie-t-elle. En Russie, critiquer publiquement l'opération spéciale en Ukraine est passible de 15 ans de prison. L'actualité récente n'en ronge pas moins certains. "Beaucoup de mes amis sont partis, et moi… Je me pose des questions. Tout ce qu'il se passe, c'est comme un poids énorme sur ma poitrine", dit une jeune serveuse. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.