DIRECT. Crimée : la police locale fait état de deux morts

Un officier ukrainien et un paramilitaire pro-russe sont morts à Simferopol lors d'une fusillade, selon la police locale. Kiev ne fait état que d'une victime de tirs.

Un homme brandit le drapeau de la Crimée, devant le Parlement de l\'ancienne péninsule ukrainienne à Simféropol, le 18 mars 2014.
Un homme brandit le drapeau de la Crimée, devant le Parlement de l'ancienne péninsule ukrainienne à Simféropol, le 18 mars 2014. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Au moins un officier ukrainien est mort à Simferopol, mardi 18 mars, lors d'une tentative d'assaut contre sa base militaire, dans ce chef-lieu de la Crimée, occupée par les troupes russes. Quelques heures après la signature par Vladimir Poutine d'un traité rattachant cette péninsule à la Russie, le Premier ministre ukrainien considère que le conflit est "entré dans une phase militaire".

 "Aujourd'hui, les troupes russes ont commencé à tirer sur nos soldats. C'est un crime de guerre", a asséné le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk. La police locale a annoncé un bilan différent de celui communiqué par Kiev : selon elle, la fusillade a fait deux morts, un militaire ukrainien et un membre des "forces d'autodéfense" pro-russes.

A la suite de cet incident, le ministère ukrainien de la Défense a autorisé les soldats ukrainiens en Crimée à utiliser leurs armes pour protéger leurs vies. Jusqu'à présent les militaires ukrainiens étaient sommés de ne pas "répondre aux provocations" des forces russes qui occupent la Crimée depuis plus de deux semaines.

L'Union européenne et les Etats-Unis ont unanimement condamné le rattachement de la péninsule à la Russie. Ils menacent Moscou de nouvelles sanctions. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CRIMEE

22h59 : "Rien ne peut justifier de poursuivre une telle politique qui ne peut qu'accroître l'isolement international de la Russie. L'annexion de la Crimée est illégale et illégitime et les (pays) alliés (au sein) de l'Otan ne la reconnaîtront pas"

 Le secrétaire général de l'Otan a condamné le rattachement "illégal" de la Crimée à la Russie et a appelé Moscou et Kiev à la "retenue" après la mort d'un militaire ukrainien.

22h04 : Il est 22 heures, voici le point sur l'actualité :

• #ECOUTES
Mediapart révèle ce soir le contenu des écoutes dont a été l'objet Nicolas Sarkozy. On y apprend entre autres que son avocat est intervenu auprès de trois conseillers de la Cour de cassation qui instruisaient l'affaire Bettencourt. 

 La péninsule de Crimée est rattachée à la Russie, mais seule la Russie reconnaît ce nouveau statut. Peu après la signature du traité par Vladimir Poutine, une base militaire ukrainienne à Simferopol, en Crimée, a été attaquée. Suivez tous les événements ici.

Dix jours après la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines, les recherches internationales n'ont toujours pas permis d'identifier le moindre scénario. Cet épisode rappelle de plus en plus d'œuvres de fiction.

20h55 :  Le bilan de la fusillade qui a éclaté à Simféropol s'alourdit. Un militaire ukrainien et un membre des "forces d'autodéfense" pro-russes y ont trouvé la mort, selon la police locale.

20h09 : Voici le point sur l'actualité :

 La péninsule de Crimée est rattachée à la Russie, mais seule la Russie reconnaît ce nouveau statut. Peu après la signature du traité par Vladimir Poutine, une base militaire ukrainienne à Simferopol, en Crimée, a été attaquée. Suivez tous les événements ici.

Mediapart révèle ce soir le contenu des écoutes dont a été l'objet Nicolas Sarkozy. On y apprend que son avocat est intervenu auprès de trois conseillers de la Cour de cassation qui instruisaient l'affaire Bettencourt. 

Dix jours après la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines, les recherches internationales n'ont toujours pas permis d'identifier le moindre scénario. Cet épisode rappelle de plus en plus d'œuvres de fiction.
La protection des centrales nucléaires françaises va être renforcée après l'intrusion de plusieurs dizaines de militants de Greenpeace sur le site de Fessenheim (Haut-Rhin), a annoncé le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin.

18h10 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

 La péninsule de Crimée est rattachée à la Russie, mais seule la Russie reconnaît ce nouveau statut. Peu après la signature du traité par Vladimir Poutine, une base militaire ukrainienne à Simferopol, en Crimée, a été attaquée. Suivez tous les événements ici.
Dix jours après la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines, les recherches internationales n'ont toujours pas permis d'identifier le moindre scénario. Cet épisode rappelle de plus en plus d'œuvres de fiction.
•  Perquisitions aux domiciles de Michèle Alliot-Marie et de son père. Ils sont visés par une enquête pour "abus de confiance" à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Plus de détails ici.
Vingt militants antinucléaire ont été arrêtés après s'être introduits dans la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) ce matin. Au total, près de 60 personnes ont occupé le site. 

17h19 : Un homme est mort des suites de ses blessures et un deuxième est blessé, sur une base militaire ukrainienne, à Simferopol, attaquée par des "forces inconnues, des hommes complètement équipés aux visages masqués".

17h11 : Un militaire ukrainien a été tué en Crimée, annonce le ministère de la Défense.

17h09 :  "Le conflit entre dans une phase militaire", selon le Premier ministre ukrainien, alors qu'une base située à Simferopol est attaquée par des hommes armés. Retrouvez dans cet article tous les derniers événements.
(FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

16h41 : Un soldat ukrainien a été blessé dans l'assaut lancé par des hommes armés contre une base militaire de Simferopol, principale ville de Crimée, selon un porte-parole de l'armée ukrainienne.

16h10 : Une base militaire ukrainienne en Crimée est attaquée par des hommes masqués et armés, selon le ministre de la Défense ukrainien, cité par la chaîne américaine CNN.

16h04 : Il est 16 heures, voici les titres :

 La péninsule de Crimée est rattachée à la Russie, mais seule la Russie reconnaît ce nouveau statut.
•  Perquisitions aux domiciles de Michèle Alliot-Marie et de son père. Ils sont visés par une enquête pour "abus de confiance" à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Plus de détails ici.
Vingt militants antinucléaires ont été arrêtés après s'être introduits dans la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) ce matin. Au total, près de 60 personnes ont occupé le site. • Vaste coup de filet contre un réseau de trafic d'armes, en France. Cinquante-sept personnes ont été arrêtées.

15h41 :  Le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, qualifie le traité russe de rattachement de la Crimée de "confiscation de territoire".

15h25 : L'Ukraine se réserve le droit de se saisir des biens de la Russie si celle-ci approuve la "nationalisation" des propriétés de l'Etat ukrainien en Crimée, afin de "compenser les pertes".

15h10 : "La République de Crimée est considérée comme rattachée à la Fédération de Russie à compter de la date de signature de l'accord", a déclaré le Kremlin. Francetv info revient sur la chronologie de ce rapprochement express, conséquence de la révolution ukrainienne.

(DIMITAR DILKOFF / AFP)

14h54 : François Hollande "condamne" la signature par Vladimir Poutine du traité intégrant la Crimée à la Russie, dans un communiqué. Le chef de l'Etat compte sur le prochain conseil européen les 20 et 21 mars prochains pour "fournir l’occasion d’une réponse européenne forte et coordonnée à la nouvelle étape qui vient d’être franchie".

14h52 : La France ne reconnaît ni les résultats du référendum tenu en Crimée le 16 mars dernier, ni le rattachement de cette région d’Ukraine à la Russie.

14h22 : Le Royaume-Uni suspend toute coopération militaire avec la Russie, annonce le ministre des Affaires étrangères William Hague.

14h06 : L'Ukraine ne reconnaîtra jamais le rattachement de la Crimée à la Russie, affirme le porte-parole de la diplomatie de Kiev.

14h15 : Il est 14 heures, voici les titres :

 La péninsule de Crimée est rattachée à la Russie dès aujourd'hui, annonce le Kremlin. Le président Vladimir Poutine a signé un accord en ce sens, provoquant la colère de Kiev, où le candidat à la présidentielle Vitali Klitschko a réclamé la rupture des relations diplomatiques.
• Perquisitions aux domiciles de Michèle Alliot-Marie et de son père. Ils sont visés par une enquête pour "abus de confiance" à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Plus de détails ici.
Vingt militants antinucléaires ont été arrêtés après s'être introduits dans la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) ce matin. Au total, près de 60 personnes ont occupé le site. • Vaste coup de filet contre un réseau de trafic d'armes, en France. Cinquante-sept personnes ont été arrêtées.

13h22 : A peine signé le décret reconnaissant l'indépendance de la Crimée, adoptée par référendum dimanche, Moscou a annoncé le rattachement de l'ancienne péninsule ukrainienne à la Russie.