Boutcha : le Kremlin rejette "catégoriquement" toutes les accusations après la découverte de nombreux corps de civils

Le porte-parole du Kremlin assure que des signes de "falsifications vidéo" et des "fakes" dans les images présentées par les autorités ukrainiennes ont été repérés par Moscou. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les dommages causés par les attaques russes à Boutcha (Ukraine), le 3 avril 2022.  (METIN AKTAS / ANADOLU AGENCY / AFP)

La Russie rejette "catégoriquement" toutes les accusations liées à la découverte d'un grand nombre de cadavres de civils à Boutcha, près de la capitale ukrainienne Kiev, a déclaré lundi 4 avril le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Il a notamment assuré que les experts du ministère russe de la Défense avaient découvert des signes de "falsifications vidéo" et des "fakes" dans les images présentées par les autorités ukrainiennes comme preuves d'un massacre dont elles accusent la Russie.

"A en juger par ce que nous avons vu, on ne peut pas faire confiance à ces images vidéo", a affirmé Dmitri Peskov, en assurant qu'il fallait "mettre sérieusement en doute cette information". Il a appelé les dirigeants étrangers à ne pas avancer d'"accusations hâtives" à l'égard de Moscou et à "écouter au moins les arguments russes".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.