Ukraine : après l'UE, les Etats-Unis alourdissent leurs sanctions contre la Russie

Selon Barack Obama, elles visent "des secteurs clés de l'économie russe : l'énergie, l'armement, la finance".

Le président américain, Barack Obama, à la Maison Blanche, le 29 juillet 2014.
Le président américain, Barack Obama, à la Maison Blanche, le 29 juillet 2014. (NICHOLAS KAMM / AFP)

"Ce n'est pas une nouvelle guerre froide", promet Barack Obama. Mardi 29 juillet, le président américain a annoncé "de nouvelles sanctions sur des secteurs clés de l'économie russe", comme "l'énergie, l'armement et la finance". Quelques heures auparavant, l'Union européenne avait détaillé une série de mesures pour bloquer l'accès aux marchés financiers européens d'entreprises et banques russes, et interdire toute nouvelle vente d'armes et de technologies sensibles dans le domaine de l'énergie.

Déplorant que la Russie s'isole de la communauté internationale "après des décennies de réels progrès", Barack Obama a souligné que cette situation n'était pas inéluctable : "C'est un choix que la Russie et le président Poutine en particulier ont fait. C'est un problème très spécifique lié à l'attitude de la Russie qui refuse de reconnaître que l'Ukraine peut suivre sa propre voie."

Le Trésor américain a précisé que les Etats-Unis interdisaient désormais aux Américains d'effectuer certaines transactions impliquant des financements sur le long terme avec la VTB, deuxième banque de Russie, la Banque de Moscou, qui est une de ses filiales, ainsi que la Banque agricole russe.