Cet article date de plus de neuf ans.

Licencié pour avoir repoussé un requin pendant un arrêt maladie

Un Britannique vient de perdre son travail après avoir violé les termes de son arrêt maladie pour surmenage. Il avait défié un requin en Australie pour protéger des enfants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Britannique Paul Marshallsea, 62 ans, n'a pas hésité à braver un requin sombre, lundi 21 janvier en Australie.  (YOUTUBE / FRANCETV INFO)

Après la gloire, le chômage. Un Britannique qui s'était illustré en janvier en saisissant un requin sur une plage australienne a été licencié par son employeur, à cause du non-respect de son arrêt maladie pour surmenage. "Bien qu'inapte au travail, vous vous portiez suffisamment bien pour vous rendre en Australie, selon une récente vidéo", lui a ainsi écrit son employeur, une association caritative pour enfants, The Pant and Dowlais Boys & Girls Club. Son épouse, elle aussi en arrêt maladie, a reçu une lettre similaire.

Sur une vidéo qui a fait le tour du monde, Paul Marshallsea, 62 ans, attrape un requin de 1,8 m par la queue afin de protéger des enfants qui jouent sur une plage, à proximité de Brisbane, et parvient à l'éloigner du rivage.

Arrêté depuis avril 2012, Paul Marshallsea s'est dit, mardi 12 mars, "écœuré" par la façon dont il a été traité. "Si je n'avais pas sauvé des enfants sur la plage ce jour-là, ma femme et moi-même aurions toujours nos emplois", a-t-il déclaré au site gallois d'informations WalesOnline. "Vous auriez pu penser qu'en tant qu'association de défense des enfants, ils m'auraient dit 'Bien joué'. Où est-ce que je vais trouver un emploi maintenant ? On ne cherche pas beaucoup de lutteur de requins à Merthyr Tydfil", au Pays de Galles, a-t-il ironisé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.