Cet article date de plus de sept ans.

Lettonie : les prorusses en tête mais pas au pouvoir

Préoccupés par l'annexion de la Crimée et les affrontements en Ukraine, les Lettons ont élu samedi leur Parlement. Avec 23,13% des voix, le parti des prorusses arrive en tête mais c'est une coalition de centre-droit qui va gouverner.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le parti pro-russe Harmonie, mené par Nils Ushakovs, le maire de Riga, est arrivé en tête. © Reuters - Valda Kalnina)

Harmonie. C'est le nom du parti de l'importante minorité russophone, dont le patron est Nils Ushakovs, le maire de Riga, la capitale de la Lettonie. D'après des résultats quasi-définitifs, il a obtenu 24 sièges d'un parlement qui en compte 100. 

Arrivé en tête, il n'accèdera donc pas au pouvoir car la coalition qui rassemble le parti Unité, les Verts et Paysans et l'Alliance nationale reste majoritaire avec 58% des suffrages.

 

Alors que la Première ministre actuelle Laimdota Straujuma a augmenté le budget de la Défense et souhaite une présence plus importante de l'Otan dans la région, Nils Ushakovs, grand admirateur du président Poutine, a défendu une politique "plus pragmatique" à l'égard de la Russie. La Lettonie qui était sur la voie d'un rétablissement spectaculaire (4% de croissance) souffre beaucoup de l'embargo imposé par Moscou en réponse aux sanctions européennes. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.