Les relations se crispent entre la France et la Hongrie

Ce sont les propos de Laurent Fabius qui ont mis le feu aux poudres. Le ministre des Affaires étrangères juge scandaleux le mur, érigé en Hongrie pour empêcher les migrants de passer en Europe.

France 3

"Scandaleux", c'est la réaction de Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères face au mur érigé en Hongrie pour empêcher les migrants de passer en Europe. Un commentaire qui passe mal en Hongrie. L'ambassadeur français a été convoqué à Budapest. Le journaliste Pascal Verdeau fait le point. "Le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto s'est déclaré choqué à Bruxelles par les propos de Laurent Fabius et pour sa défense il évoque une pression migratoire dramatique", commente le journaliste de France 3.

"Nous sommes dans les règles"

Depuis le début de l'année, Budapest dénonce 154 000 personnes en situation irrégulière. Des migrants qui ont franchi la frontière via la Serbie, la fameuse route des Balkans. Pour le ministre hongrois, le pays reste dans les règles. "Nous faisons notre devoir. Les règles de Schengen nous faut obligation de défendre cette frontière extérieure de l'Union européenne. Nous prenons des empreintes , des photos, nous enregistrons des demandes d'asile, mais d'autres comme les Grecs ne le font pas", a déclaré Peter Szijjarto. Le ministre hongrois tacle aussi Angela Merkel qui a renoncé a renvoyer les Syriens ce qui selon lui va créer un appel d'air.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un migrant tente de passer la clôture de barbelés à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, à Roszke, le 27 août 2015.
Un migrant tente de passer la clôture de barbelés à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, à Roszke, le 27 août 2015. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)