Cet article date de plus de douze ans.

Les oeufs des poules en cage bannis du supermarché

La grande distribution allemande a retiré de ses rayons les oeufs des poules élevées en cage
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Elevage de poules (© France 3)
La grande distribution allemande a retiré de ses rayons les oeufs des poules élevées en cageLa grande distribution allemande a retiré de ses rayons les oeufs des poules élevées en cage

Après les discounters Aldi et Lidl, la chaîne de supermarchés Real, filiale du groupe Metro a arrêté de vendre des oeufs de poules en cage, qui ont de facto disparu des rayons.

Sous la pression des associations de protection des animaux et de consommateurs, les distributeurs allemands sont allés plus loin que ce qu'exige la loi.

Ils ont aussi retiré des rayons les oeufs des poules élevées "en petits groupes", alternative à la batterie classique développée par les éleveurs.

A partir du 1er janvier, les batteries classiques, où chaque pondeuse vit dans un espace équivalent à une feuille de papier A4 doivent disparaître en Allemagne. Les éleveurs allemands y substituent donc des élevages "en petits groupes". Les poules y sont toujours enfermées, avec près de 50% de surface en plus et un perchoir chacune. "Un ersatz de batterie" qui n'est que "poudre aux yeux", selon Thomas Schröder, président de la ligue allemande de protection des animaux.

Résultat, la production allemande d'oeufs est lourdement affectée. En 2008, batteries et petits groupes représentaient encore près de 60% du total. Mais la chute de la demande pour ces produits ces derniers mois a profondément déstabilisé la branche. Résultat, en septembre, un oeuf sur deux vendu en Allemagne avait été pondu ailleurs.

Dans le reste de l'UE, les éleveurs ont jusqu'à 2012 pour supprimer les batteries.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.