Législatives en Bulgarie : l'ex-Premier ministre conservateur Boïko Borissov revient en force, sans être certain de gouverner

C'est la quatrième fois en 18 mois que les Bulgares étaient appelés à élire leur Parlement, une période d'instabilité politique sans précédent depuis la fin du communisme en 1989.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Boïko Borissov à Sofia (Bulgarie), le 2 octobre 2022.  (NIKOLAY DOYCHINOV / AFP)

Le parti de l'ex-Premier ministre bulgare Boïko Borissov est arrivé en tête des législatives dimanche 2 octobre, selon des sondages de sortie des urnes, une première place qui ne lui garantit cependant pas un retour au pouvoir. Sa formation conservatrice Gerb a recueilli environ 25% des suffrages, devant "Continuons le changement" (CC) de son rival centriste Kiril Petkov (autour de 19%), selon les chiffres donnés par plusieurs instituts.

C'est la quatrième fois en 18 mois que les Bulgares étaient appelés à élire leur Parlement - une période d'instabilité politique sans précédent depuis la fin du communisme en 1989. Ils l'ont fait sans conviction – le taux de participation est historiquement bas (25% à 16 heures), comme en novembre 2021 – et dans un climat morose, à l'approche d'un hiver assombri par la flambée des prix et la guerre en Ukraine.

Si la corruption endémique occupait les débats des dernières élections législatives, l'insécurité économique a cette fois dominé la campagne, alors que l'inflation frôle les 20% dans ce pays des Balkans le plus pauvre de l'Union européenne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.