Cet article date de plus de cinq ans.

Le recrutement polémique de José Manuel Barroso chez Goldman Sachs

La banque d’affaires américaine Goldman Sachs a annoncé avoir recruté José Manuel Barroso, au poste de conseiller et président non exécutif de ses activités internationales. L’ex-premier ministre du Portugal est resté dix ans, durant deux mandats, de 2004 à 2014, à la tête de la Commission européenne. Un recrutement qui suscite des réactions à Bruxelles.
Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (José Manuel Barroso s'occupera des activités internationales de la banque américaine Goldman Sachs ©)

Les fonctionnaires européens sortent de leur réserve habituelle pour dénoncer le recrutement de José Manuel Barroso par la banque d’affaires Goldman Sachs. Dans une lettre ouverte adressée à l’institution, le syndicat Union pour l’unité se dit choqué.

Un recrutement qui ternit la construction européenne

Cette nomination pose des questions éthiques parce que José Manuel Barroso a présidé la Commission européenne en pleine crise financière dans laquelle la banque américaine a joué un rôle important précise le communiqué qui conclut " cette annonce donne du grain à moudre à ceux qui disent que le projet européen est au service des seuls intérêts de la finance " .

Cet évènement risque de rendre encore plus impopulaire la construction européenne s’inquiète-t-on à Bruxelles. Même son de cloche chez les eurodéputés socialistes qui dénoncent "un conflit d’intérêt scandaleux ". Un conflit d'intérêt qui intervient à quelques semaines à peine d’une autre embauche douteuse, celle de l’ancienne commissaire européenne à la concurrence par la société américaine Uber.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.