Le marronnier qu'Anne Frank évoque dans son journal s'est brisé lundi sous la force du vent et de la pluie à Amsterdam

L'arbre est tombé sur une barrière, évitant la maison d'Anne Frank, transformée en musée et où se trouvaient de nombreux touristes. Personne n'a été blessé."Il s'est brisé comme une allumette. Il a cassé complètementà environ un mètre du sol", a dit un porte-parole du musée.

Le marronnier qu\'Anne Frank évoque dans son journal s\'est brisé le 23 août 2010 sous des intempéries à Amserdam
Le marronnier qu'Anne Frank évoque dans son journal s'est brisé le 23 août 2010 sous des intempéries à Amserdam (AFP/MARCEL ANTONISSE)

L'arbre est tombé sur une barrière, évitant la maison d'Anne Frank, transformée en musée et où se trouvaient de nombreux touristes. Personne n'a été blessé.

"Il s'est brisé comme une allumette. Il a cassé complètement
à environ un mètre du sol", a dit un porte-parole du musée.

Anne Frank, jeune fille juive, a vécu cachée avec ses parents
pendant l'occupation nazie dans cette maison avant sa déportation en septembre 1944 à Auschwitz. Elle a écrit durant cette réclusion son journal, composant un des témoignages les plus poignants sur cette période.

La jeune recluse pouvait apercevoir l'arbre de sa chambre
mansardée. "Notre marronnier est tout en fleur; de haut en bas,
il est couvert de feuilles et beaucoup plus beau que l'an dernier," écrivait-elle en 1944, peu de temps avait d'être dénoncée.

L'arbre âgé de 150 ans, rongé par des champignons, était soutenu par une armature en acier. Des boutures ont été replantées l'an dernier dans un parc d'Amsterdam.