Le gendre du roi d'Espagne inculpé dans une affaire de corruption

Au centre d'un scandale de détournements de fonds public depuis mi-décembre, Inaki Udangarin est convoqué devant un juge espagnol début février.

Inaki Urdangarin et son épouse, la princesse Cristina d\'Espagne, au mariage de la princesse Victoria de Suède, le 19 juin 2010 à Stockholm (Suède).
Inaki Urdangarin et son épouse, la princesse Cristina d'Espagne, au mariage de la princesse Victoria de Suède, le 19 juin 2010 à Stockholm (Suède). (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Au centre d'un scandale de détournements de fonds public depuis mi-décembre, le gendre du roi d'Espagne, Inaki Udangarin, va devoir faire face à ses juges. Il a été inculpé jeudi 29 décembre par le tribunal supérieur de justice des Baléares, en Espagne, et convoqué le 6 février chez le juge chargé de l'enquête. 

Cet ancien champion de handball de 43 ans, marié à l'infante Cristina, la plus jeune des filles du roi Juan Carlos, est apparu dans une enquête pour corruption impliquant l'institut Noos, une société de mécénat qu'il a présidée entre 2004 et 2006. Inaki Urdangarin et son associé, déjà inculpé dans cette affaire, auraient détourné plusieurs millions d'euros en facturant des prestations fictives dans le cadre de gros événements organisés par Noos.

Le secret judiciaire levé sur les pièces du dossier 

Le juge d'instruction espagnol a également décidé de lever le secret judiciaire sur les pièces du dossier qui seront ainsi transmises aux deux parties.

La convocation d'Inaki Urdangarin "ne modifie pas notre position. Nous respectons la procédure judiciaire comme nous l'avons toujours fait dans ce dossier. Nous n'avons aucun commentaire à faire", a réagi un responsable de la maison royale, alors que le roi a d'ores et déjà banni son gendre des activités officielles de la famille royale. Ce dernier demeure actuellement à Washington, aux Etats-Unis, avec sa famille.