Le fournisseur d'Ikea ne trouve pas de traces de cheval dans ses produits

Lors d'une inspection dans un restaurant à Brno, les autorités sanitaires tchèques avaient découvert des traces de viande de cheval dans un lot étiqueté "boulettes de viande au bœuf et au porc". Le fournisseur suédois dément. 

Un plat de boulettes de viande servi dans un restaurant du groupe suédois Ikea, à Brno (République tchèque), le 25 février 2013. 
Un plat de boulettes de viande servi dans un restaurant du groupe suédois Ikea, à Brno (République tchèque), le 25 février 2013.  (RADEK MICA / AFP)

Fausse alerte ? Le fournisseur suédois qui produit les boulettes de viande retirées lundi de la vente par Ikea dans 24 pays a annoncé, mardi 26 février, que les résultats des tests ne montraient aucune trace de viande chevaline dans ses produits. Le groupe avait été mis en accusation par un laboratoire tchèque, lequel a assuré avoir retrouvé des traces de viande de cheval dans des boulettes présentées comme réalisées à base de porc et de bœuf. 

"Sur les 320 tests effectués au cours des trois dernières semaines, aucun résultat ne montre la présence de viande de cheval", a déclaré le directeur général de la société Dafgaard, Ulf Dafgaard, dans un communiqué de presse. Les tests, réalisés en interne mais aussi par un laboratoire externe, ont porté à la fois sur les matières premières et sur les produits finis, a précisé le communiqué. "Nous continuons à effectuer des tests supplémentaires", a poursuivi le fournisseur suédois, l'enquête concernant l'ensemble de sa production.

Une laboratoire tchèque injoignable ? 

Le groupe Dafgaard a souligné avoir vainement tenté de contacter le laboratoire tchèque qui a découvert la présence de viande chevaline dans les boulettes vendues par Ikea, pour obtenir des informations complémentaires sur les quantités incriminées.

Les services vétérinaires tchèques avaient annoncé lundi avoir découvert de la viande de cheval dans des boulettes d'Ikea, ainsi que dans des hamburgers produits en Pologne et importés par la société danoise Nowaco. A la suite de cette annonce, Ikea a retiré ses boulettes de viande de ses rayons et du menu de ses restaurants dans 24 pays, majoritairement en Europe (dont en France) mais aussi en Thaïlande, à Hong Kong et en République dominicaine.