Cet article date de plus d'onze ans.

Le Fonds monétaire international (FMI) a conseillé lundi aux pays européens de mieux cibler les aides aux banques

Selon l'institution, les établissements les plus en difficultés devraient être prioritairement ciblés en 2010."Nous savons que les problèmes sont concentrés sur un nombre limité d'institutions, donc les responsables politiques devraient se concentrer sur elles", a déclaré le directeur du FMI pour l'Europe, Marek Belka.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Royaume-Uni est l'un des pays européens qui a le plus soutenu son système financier. (France 2)

Selon l'institution, les établissements les plus en difficultés devraient être prioritairement ciblés en 2010.

"Nous savons que les problèmes sont concentrés sur un nombre limité d'institutions, donc les responsables politiques devraient se concentrer sur elles", a déclaré le directeur du FMI pour l'Europe, Marek Belka.

"En Europe, le secteur bancaire n'est pas encore en aussi bon état que nous le voudrions. Pourtant, il est temps maintenant de passer de mesures exceptionnelles destinées à empêcher un effondrement (comme des garanties publiques), à des mesures spécifiques aux établissements", a-t-il estimé.

"Les autorités nationales doivent s'assurer que les banques maintiennent un niveau de capital en hausse pour faire face aux pertes futures de crédit et être en position d'accroître leurs prêts", a jugé l'ancien premier ministre polonais, au FMI depuis 2008. "Il faudrait contraindre les banques faibles à lever des capitaux et se restructurer ou à faire face à un démantèlement", a indiqué M. Belka, ajoutant que "les banques doivent accroître leurs fonds propres, et elles devraient probablement le faire maintenant plutôt que d'attendre puisque les capitaux sont bon marché actuellement".

"Nous sommes dans une situation où les banques se servent de l'assouplissement monétaire sans précédent qui a eu lieu comme d'une subvention massive que leur apporte la société. Mais soyons clairs: c'est le contribuable qui rebâtit le système financier. La forte rentabilité ne durera pas éternellement", a prévenu le dirigeant du FMI.

Selon le FMI, les Etats qui ont dépensé en Europe de l'Ouest, hors Islande, le plus pour soutenir leur système financier depuis le début de la crise sont le Royaume-Uni (à hauteur de l'équivalent de 20,0% de leur produit intérieur brut de 2008), la Norvège (15,8%), les Pays-Bas (14,6%) et l'Autriche (8,9%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.