La Turquie a annoncé jeudi avoir constitué sa commission d'enquête sur l'assaut contre une flottille d'aide à Gaza

Créée au sein du bureau du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, cette "commission est chargée de présenter un rapport au panel d'experts de l'ONU "sur les circonstances de l'abordage (israélien) et le traitement infligé aux activistes du convoi", selon le ministère des Affaires étrangères.L'assaut mené le 31 mai avait coûté la vie à neuf Turcs.

Le ferry Mavi Marmara après l\'assaut israélien dans les eaux internationales, le 31 mai 2010
Le ferry Mavi Marmara après l'assaut israélien dans les eaux internationales, le 31 mai 2010 (AFP - Menahem Kahana)

Créée au sein du bureau du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, cette "commission est chargée de présenter un rapport au panel d'experts de l'ONU "sur les circonstances de l'abordage (israélien) et le traitement infligé aux activistes du convoi", selon le ministère des Affaires étrangères.

L'assaut mené le 31 mai avait coûté la vie à neuf Turcs.

Les images des violents heurts entre les commandos israéliens et les militants pro-palestiniens lors de l'abordage du ferry turc Mavi Marmara dans les eaux internationales avait fait le tour de la planète et mis à mal les relations entre Israël et la Turquie.

Ankara a depuis rappelé son ambassadeur et estime qu'Israël doit présenter des excuses, payer des compensations pour les victimes et aussi lever le blocus de Gaza.

Ce n'est pas la seule enquête ouverte. Les Nations unies ont lancé mardi, avec force précautions diplomatiques, les travaux de leur commission d'enquête sur l'assaut contre la flottille pour Gaza, tout comme Israël qui a aussi mis en place une commission.

Sur le même :