La Russie fait payer à l'Ukraine le prix fort pour son gaz

La pression augmente sur l'Ukraine avec une hausse de plus d'un tiers du prix du gaz vendu par la Russie. Au moment où les pays de l'Otan se concertent à Bruxelles sur leur stratégie. après la chute fin février du président Viktor Ianoukovitch et la mise en place d'un pouvoir pro-européen, Gazprom avait averti qu'il reviendrait dès le deuxième trimestre sur cette réduction et ferait payer l'Ukraine au prix fort.

(Maxppp)

La pression économique monte d'un cran sur l'Ukraine. En effet, la Russie a annoncé une hausse de 40% du prix du gaz qu'elle vend aux Ukrainiens.

Le prix du litre passe donc de 268 dollars à 385 dollars, un chiffre
supérieur au prix moyen payé par les clients de l'Union européenne.

Cela n'est pas une surprise puisque Vladimir Poutine avait prévenu qu'il
mettrait fin au rabais accordé à Kiev en décembre dernier juste avant la chute
de l'ancien président Viktor Ianoukovitch.

Depuis février le pouvoir en place à
Kiev est un pouvoir pro-européen et depuis la Crimée est annexée à la Russie. Les rapports entre les deux pays sont donc extrêmement tendus.

Une dette de 1,7 milliards de dollars

L'Ukraine a une dette à payer à la Russie : une facture de 1,7 milliards
de dollars. Le directeur de
Gazprom Alexeï Miller a déclaré : "La ristourne de décembre pour le gaz ne peut
plus être appliquée
". Il a, par ailleurs, ajouté que le coût du transport
du gaz de Gazprom vers l'Europe via l'Ukraine va augmenter de 10 %.

Les Ukrainiens essaient de
réduire leur dépendance en gaz russe. Le pays espère notamment une aide financière du Fond
monétaire international et de l'Union européenne
. Malgré tout, l'Ukraine
reste dépendant énergétiquement de son ex-allié la Russie.