La manifestation de Pegida fait un flop à Newcastle

Le mouvement islamophobe allemand Pegida organisait une première manifestation en Grande-Bretagne ce samedi, à Newcastle. Il y avait cinq fois plus de contre-manifestants. Cinq personnes ont été arrêtés mais les deux rassemblements ont eu lieu sans incidents.

(Environ 400 personnes seulement ont participé au rassemblement de Pegida à Newcastle © AP/SIPA/Richard Sellers)

Le mouvement Pegida ne s'exporte pas bien. Après des flops récents en Suède ou encore en Autriche, la manifestation britannique n'a pas été une réussite, loin de là, ce samedi. Environ 400 personnes se sont réunies dans les rues de Newcastle, dans le nord de l'Angleterre, pour dire non à l'islam extrémiste, et pour défendre la culture britannique, selon les mots d'ordre donnés par les organisateurs. À quelques mètres du défilé, les contre-manifestants étaient eux cinq fois plus, soit près de 2.000. Présent dans le cortège, le député d'extrême gauche George Galloway a affirmé que "toutes les personnes sensées au Royaume-Uni condamnent l'idée qu'un groupe nazi allemand vienne dans le nord-est de l'Angleterre pour essayer de semer le trouble ".

Depuis plusieurs mois, le mouvement islamophobe Pegida ne cesse de grossir à Dresde en Allemagne, la ville où il est né. Au lendemain des attentats de Paris, le 12 janvier dernier, il avait amené 25.000 personnes dans les rues. Mais le déclin s'est enclenché avec l'accumulation de polémiques, dont la démission de son fondateur après la parution dans la presse de photos de lui grimé en Adolf Hitler - il a depuis retrouvé sa place au sein du mouvement.

Le reportage de Frank Mathevon à Newcastle, en Angleterre
--'--
--'--