Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Norvège : un modèle à suivre ?

Les Européens mettent souvent en avant leurs relations privilégiées avec la Norvège comme étant le modèle à suivre pour les Britanniques. Avec "Avenue de l'Europe", voyage au cœur d'un accord d’association particulier où chacun trouve son compte. Et si c’était la solution la plus réaliste ?

Par deux fois, les Norvégiens ont refusé d'entrer dans l'Union européenne. Et pourtant, le pays profite à plein de l'Europe, notamment pour l'exportation de ses poissons : pas de contrôle aux frontières, et des droits de douane très faibles. Tout cela grâce à un accord entre Oslo et Bruxelles. Ce pays de 5 millions d'habitants a maintenant accès à 500 millions de consommateurs : un marché vital pour l'économie suédoise. Cet accord fait de la Norvège un "quasi-membre de l'Union européenne" – si ce n'est que, bien sûr, le pays ne prend pas part aux décisions qui se prennent à Bruxelles.

Un accord qui satisfait les Norvégiens

Pourtant, les Norvégiens sont gagnants sur tous les tableaux : non seulement ils exportent leurs poissons et leur gaz, mais en plus, ils ont réussi à exclure de l'accord de libre-échange la pêche et l'agriculture, deux secteurs particulièrement fragiles. A cause des conditions climatiques, la période de production est très courte. Les prix sont de 50% à 60% plus élevés que dans l'UE. Les agriculteurs ne s'en sortent que grâce à des subventions.

Un bon accord, jugent donc la plupart des Norvégiens, qui leur évite d'appliquer toutes les règles et leur permet des économies. Pourtant, la Suède a aussi ses eurosceptiques, qui applaudissent des deux mains le départ des Britanniques...

Un reportage de Régis Nusbaum et Yvon Bodin, diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 12 septembre 2018.

Avenue de l\'Europe. Norvège : un modèle à suivre ?
Avenue de l'Europe. Norvège : un modèle à suivre ? (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)