VIDEO. Hollande et Juncker prônent "fermeté et "intransigeance" contre le Royaume-Uni après le Brexit

Le président français a tenu une ligne dure envers les Britanniques après la décision de sortir de l'UE. Le lendemain, le président de la Commission européenne a également mis en garde contre la stratégie britannique dans les négociations du Brexit.

FRANCE TELEVISIONS

"Fermeté" et "intransigeante" face au Royaume-Uni. François Hollande, jeudi 6 octobre, puis Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, ce vendredi, plaident tous les deux pour un durcissement des négociations sur la sortie britannique de l'Union européenne.

"Le Royaume-Uni a décidé de faire un Brexit, je crois même un Brexit dur, eh bien, il faut aller jusqu'au bout de la volonté des Britanniques de sortir de l'Union européenne", a plaidé le président de la République à Paris dans un discours prononcé à l'occasion des 20 ans de la création de l'Institut Jacques Delors.

"Nous devons avoir cette fermeté, si nous ne l'avons pas nous mettrons en cause les principes même de l'Union européenne. Il viendra à l'esprit d'autres pays ou d'autres partis de vouloir sortir de l'Union européenne pour en avoir les avantages supposés et aucun inconvénient, ni aucune règle", a martelé François Hollande.

"On ne peut pas être un pied dehors et un pied dedans"

Jean-Claude Juncker a repris vendredi la position française à la tribune d'un colloque sur l'Europe : "On ne peut pas être un pied dehors et un pied dedans", dit-il. Et d'ajouter : "Sur ce point, nous devons être, je le dis aujourd'hui, intransigeants. Je vois les manœuvres".



La Première ministre britannique nouvellement désignée, Theresa May, veut déclencher l'article 50 du Traité européen de Lisbonne avant la fin du mois de mars prochain, ouvrant la voie à une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne début 2019.

François Hollande et Jean-Claude Juncker à l\'institut Jacques Delors à Paris, le 6 octobre 2016.
François Hollande et Jean-Claude Juncker à l'institut Jacques Delors à Paris, le 6 octobre 2016. (MICHEL EULER / AP)