Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Brexit : une "petite Angleterre" s'inquiète sous le soleil espagnol

Sur la Costa Blanca espagnole, "Avenue de l'Europe" a découvert une sorte de "petite Angleterre". Tous ces retraités britanniques sont un peu inquiets, car ils étaient loin de s'imaginer que le vote pour le Brexit l'emporterait... Extrait.

Avenue de l'Europe/France 3

Orihuela, dans la région d'Alicante, sur la Costa Blanca. Nous sommes bien en Espagne, mais dans ce quartier, personne ne parle espagnol. Et pour cause : "Les Anglais se sentent plus comme à la maison, parce qu'ils parlent tous le même langage", nous explique cette résidente... dans la langue de Shakespeare.

Ici, tout est anglais : les journaux, les agences immobilières, les épiceries de quartier qui vendent marmelade et beurre de cacahuète typically British... Tous les prix sont indiqués en livres sterling. Une économie en vase clos.

Boulingrin sur moquette

Le club de loisirs voisin est... anglais, ses résidents aussi. En plus du foot et du golf, les Britanniques ont importé un autre sport national : le boulingrin, sorte de pétanque sur gazon, où le cochonnet s'appelle "jack". Mais comme l'herbe ne pousse pas dans la région, ils l'ont remplacé par une moquette – ce qui rend le jeu beaucoup plus rapide et plus physique, paraît-il.

Ils ont commencé à arriver en masse il y a environ vingt-cinq ans. En pleine prospérité au Royaume-Uni, beaucoup de Britanniques ont vendu leur maison pour acheter bon marché en Espagne et se constituer un capital pour leur retraite. Ils ont reproduit ici une sorte de petite Angleterre... Aujourd'hui, le Brexit les inquiète.

Retourner dans ce pays où "tout le monde est morose" ? 

Leur présence en Espagne pourrait être remise en question, or ils n'ont aucune envie de retourner en Grande-Bretagne. Ce barman l'a fait "une fois il y a huit ans", et il a "détesté chaque minute dans ce pays [où] tout le monde est morose et déprimé. Quand tu souris à quelqu'un, on te demande ce qui ne va pas ! Non, non, je ne veux pas y retourner", conclut-il, dégoûté.

Extrait de "Espagne : les oubliés du Brexit", un reportage à voir dans "Avenue de l'Europe" le 12 septembre 2018.