Royaume-Uni : sur Twitter, le Parti conservateur se fait passer pour un site de vérification des faits

Le service de presse du siège de campagne du Parti conservateur a changé le nom de son compte pour se rebaptiser "FactcheckUK" mardi, en plein débat opposant le chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, au Premier ministre conservateur Boris Johnson.

Au Royaume-Uni, le service de presse du siège de campagne du Parti conservateur a rebaptisé son compte Twitter le 19 novembre 2019, pour se faire passer pour un site de vérification des faits en plein débat pour les élections législatives. 
Au Royaume-Uni, le service de presse du siège de campagne du Parti conservateur a rebaptisé son compte Twitter le 19 novembre 2019, pour se faire passer pour un site de vérification des faits en plein débat pour les élections législatives.  (TWITTER)

Un acte "inapproprié et trompeur", selon l'association indépendante de "fact-checking" (vérification des faits) Full Fact. Le Parti conservateur britannique a été critiqué, mardi 19 novembre, pour avoir renommé l'un de ses comptes Twitter et l'avoir fait passer pour un compte de "fact-checking", à l'occasion d'un débat télévisé dans la campagne des élections législatives

Le compte du service de presse du siège de campagne du Parti conservateur (CCHQ Press office) a changé de nom pour se rebaptiser "FactcheckUK", en plein débat opposant le chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, au Premier ministre conservateur Boris Johnson.

Ce compte supposé de vérification des faits commentait les déclarations du leader travailliste et relayait celles du chef du gouvernement. Suivi par 76 000 abonnés, @CCHQLondon est certifié par Twitter, ce qui tend à prouver l'authenticité du compte.

Un "mépris" pour la vérité

"Il est inapproprié et trompeur pour le service de presse conservateur de renommer son compte Twitter 'FactcheckUK' au cours de ce débat. Ne le confondez pas avec un service indépendant de vérification des faits comme @FullFact, @FactCheck ou @FactCheckNI", a réagi Full Fact sur Twitter.

Le Parti libéral-démocrate, dans l'opposition, a jugé que le choix de renommer le compte Twitter semblait "tout droit sorti du manuel de [Vladimir] Poutine". Cela "montre le mépris que ce parti et ce gouvernement ont pour la vérité", a aussi dénoncé sur Twitter David Lammy, un député travailliste.

Le compte Twitter du Parti conservateur a retrouvé son nom peu de temps après la fin du débat. Dans un communiqué, le réseau social a prévenu qu'il prendrait des "mesures rectificatives" à l'avenir si une telle initiative se répétait. "Twitter est déterminé à faciliter un débat sain dans ces élections générales au Royaume-Uni", a souligné une porte-parole.