Royaume-Uni : Boris Johnson, un politicien "certainement très brillant" mais qui "a une tradition d'incompétence et qui est qualifié de bouffon"

Pour le spécialiste Patrick Martin-Genier, Boris Johnson "est tout à fait la réplique de Trump en Europe", sauf que le président américain "fait ce qu'il avait dit lorsqu'il a été élu, alors que Boris Johnson va changer d'opinion".

Boris Johnson à Maidstone, le 11 juillet 2019.
Boris Johnson à Maidstone, le 11 juillet 2019. (TOLGA AKMEN / AFP)

Boris Johnson "est certainement très brillant" mais "c'est quelqu'un qui ne maîtrise pas ses dossiers et qui, de surcroît, est qualifié de bouffon", a indiqué mardi 23 juillet sur franceinfo Patrick Martin-Genier, enseignant à Science Po et spécialiste de l'Europe et des relations internationales. Le Britannique est en passe de devenir le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni, après le départ de Teresa May.

franceinfo : Boris Johnson est-il un rigolo ou un homme politique brillant ?

Patrick Martin-Genier : Il est certainement très brillant, mais il traîne avec lui une réputation d'incompétence, d'inconsistance. C'est quelqu'un qui a priori n'a jamais véritablement maîtrisé ses dossiers et c'est ce qui fait peur aujourd'hui lorsqu'il deviendra Premier ministre demain.

Comment a-t-il pu devenir maire de Londres, ministre des Affaires étrangères et aujourd'hui Premier ministre ?

Son bilan de ministre des Affaires étrangères est très mauvais. Il a vendu des armes à l'Arabie saoudite, seulement quelques jours après que le Royaume a bombardé un site civil au Yémen. Il a mal géré l'incarcération d'une Anglo-iranienne, Nazanin Zaghari-Ratcliffe, qui est enfermée en Iran en disant qu'elle faisait du journalisme alors qu'elle a dit qu'elle était partie là-bas pour faire du tourisme. Elle est toujours emprisonnée là-bas. On n'a toujours pas obtenu sa libération.

Quant à son bilan de maire de Londres, il est très mauvais puisqu'il a laissé une ardoise financière considérable sur la tête du contribuable de Londres, qu'il s'agisse des vélos, qu'il s'agisse d'un pont végétal qu'il aurait dû construire. Il a dépensé 40 millions de livres pour des études et ce pont n'a jamais vu le jour. Par conséquent, c'est quelqu'un qui ne maîtrise pas ses dossiers qui a une tradition d'incompétence qui de surcroît, est qualifié de bouffon. En tant que Premier ministre, ça ne veut pas dire qu'il n'est pas intelligent, effectivement il va réserver des surprises.

Est-il le Trump européen ?

C'est tout à fait la duplique de Trump à Londres, en Europe. Ça ne veut pas dire que ces gens-là ne sont pas intéressants, mais ils n'ont pas véritablement de stratégie. La différence essentielle avec Trump, c'est que Trump fait ce qu'il avait dit lorsqu'il a été élu, alors que Boris Johnson va changer d'opinion.

Par exemple, il a dit qu'il voulait sortir quoiqu'il arrive le 31 octobre de l'Union européenne. Mais en réalité, il va peut-être trouver un accord à l'arraché et il va peut-être encore trahir ses troupes. Une autre de ses qualités, c'est la trahison. On sait qu'il est capable de trahir ses troupes au dernier moment. Il a tout fait pour être élu Premier ministre en disant il n'y aura pas d'accord et au final, il est capable d'aller trouver un accord avec Bruxelles.