Londres annonce une "Taskforce Europe" chargée de mener les négociations avec Bruxelles après le Brexit

Le Royaume-Uni quittera l'UE à 23 heures locales, vendredi 31 janvier, mais les règles en vigueur continueront à s'appliquer jusqu'à la conclusion d'un accord sur les relations à long terme avec les 27.

Le négociateur en chef du Royaume-Uni sur le Brexit arrive à Bruxelles (Belgique), le 8 octobre 2019. 
Le négociateur en chef du Royaume-Uni sur le Brexit arrive à Bruxelles (Belgique), le 8 octobre 2019.  (ARIS OIKONOMOU / AFP)

Les négociations post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne seront menées par une équipe de 40 personnes, baptisée "Taskforce Europe", a annoncé le porte-parole de Downing Street, lundi 27 janvier. Cette équipe rendra compte au Premier ministre, Boris Johnson. Le Royaume-Uni quittera l'UE à 23 heures locales, vendredi 31 janvier, mais les règles en vigueur continueront à s'appliquer jusqu'à la conclusion d'un accord sur les relations à long terme avec les 27.

Les pourparlers devraient commencer en mars et Londres a promis de les achever avant la fin de l'année. La Taskforce Europe sera dirigée par David Frost, ex-lobbyiste devenu diplomate. Nommé l'an dernier conseiller de Boris Johnson pour l'Europe, il a mené les négociations qui ont abouti à l'accord de sortie de l'Union. Michel Barnier, négociateur en chef de l'UE, sera sans doute son principal interlocuteur, selon le porte-parole du 10 Downing Street. La Taskforce sera composée notamment de hauts fonctionnaires du ministère des Finances et du Foreign Office.

Le ministère du Brexit, créé après le référendum de 2016 pour superviser la rupture avec l'UE, sera en revanche dissous vendredi. Pendant les négociations, le ministère des Affaires étrangères veillera au respect des engagements diplomatiques, tandis que le "cabinet office", qui regroupe les services du Premier ministre, se chargera de la mise en œuvre de l'accord de retrait.