Eurotunnel : un symbole d'unité menacé par le Brexit

Il y a 25 ans, François Mitterrand et la reine Elizabeth II inauguraient le tunnel sous la Manche. Un quart de siècle plus tard, pourtant, le Brexit met à mal ce beau symbole d'unité européenne.

FRANCE 3

Il serpente sur plus de 50 kilomètres entre le continent européen et l'île britannique. Le tunnel sous la Manche est emprunté chaque jour par 400 trains, des Eurostars, mais aussi des convois de marchandises. Le 1er décembre 1990, les ouvriers de chaque pays se retrouvent sous la Manche. Un symbole d'union mis à mal aujourd'hui par le Brexit. Jusqu'à présent, 1,7 million de camions traversaient chaque année la Manche, mais aujourd'hui l'incertitude règne parmi les routiers. "La menace du Brexit provoque plus de chaos que le Brexit lui-même", commente l'un d'entre eux.

Des contrôles accrus

Aux frontières, les contrôles pourraient se multiplier. Des vérifications accrues qui pourraient accentuer les retards. 200 douaniers ont déjà été recrutés et Eurotunnel prévoit de renforcer ses effectifs. Depuis sa création, 400 millions de voyageurs ont emprunté le tunnel sous la Manche. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a 25 ans, François Mitterrand et la reine Elizabeth II inauguraient le tunnel sous la Manche. Un quart de siècle plus tard, pourtant, le Brexit met à mal ce beau symbole d\'unité européenne.
Il y a 25 ans, François Mitterrand et la reine Elizabeth II inauguraient le tunnel sous la Manche. Un quart de siècle plus tard, pourtant, le Brexit met à mal ce beau symbole d'unité européenne. (FRANCE 3)