VRAI OU FAKE Contre-faits. Les eurodéputés britanniques seront rémunérés jusqu’en juin 2019 ?

Contre-faits. Encore une nouvelle pas très fiable sur le Brexit… Le quotidien eurosceptique « Daily Express » prétend que les eurodéputés britanniques percevront leur salaire jusqu’à la fin du mois de juin 2019 tandis que leurs assistants parlementaires, eux, ne toucheront aucune indemnité.

FRANCE 24

Plus que quelques mois avant le 29 mars 2019, date fatidique à laquelle le Royaume-Uni devrait quitter définitivement l’Union européenne. Mais le tabloïd britannique « Daily Express » prétend que les contrats et les salaires des soixante-treize élus concernés n’expireront que trois mois plus tard. De leur côté, les assistants parlementaires repartiraient bredouille et ne toucheraient aucune indemnité.

Cherchez l’erreur

En fait, il y a trois problèmes importants dans cet article, à commencer par la date de fin de contrat des députés. Ils seront bien résiliés le jour du Brexit, c’est-à-dire le 29 mars 2019 et non trois mois plus tard.

L’article donne par ailleurs une date erronée pour les prochaines élections européennes. Elles n’auront pas lieu fin juin mais bien du 23 au 26 mai 2019.

Enfin, les modalités de fin de contrat des députés européens britanniques et de leurs assistants sont bien plus complexes et personnalisées que ne l’affirme le « Daily Express ». Tous les eurodéputés ont droit à une indemnité de transition qui correspond à un mois de salaire par année travaillée, plafonnée à 2 ans de salaire. Ce type d’indemnité de rupture de contrat existe dans plusieurs états membres, dans le privé comme dans le public. L’indemnité est annulée si l’ex-élu reprend une fonction publique ou reçoit une retraite.

Quant aux assistants parlementaires, ils ont droit aussi à des indemnités calculées en fonction du contrat (local ou européen) signé.

Rédaction: Caroline de Camaret et Catherine Nicholson, Habillage: Roxane Runel

ghhfh
ghhfh (REUTERS / VINCENT KESSLER)