Brexit : les inquiétudes des Britanniques à l’approche du 31 décembre

Dans la nuit du 31 décembre, le Royaume-Uni quittera définitivement l’Union européenne. Un accord post-Brexit a été trouvé, mais beaucoup de questions demeurent et suscitent l’inquiétude des Britanniques.

FRANCE 2

À l’approche du Brexit, qui sera officiellement acté dans la nuit du 31 décembre, un sentiment d’amertume a envahi nombre de Britanniques qui s’étaient opposés à la sortie de l’Union européenne. À Bouquehault (Pas-de-Calais), Mike et Chris Pollard font partie de ceux qui ont voté contre le Brexit, mais ils doivent désormais faire avec. Voilà une cinquantaine d’années qu’ils sont installés dans une ancienne ferme, près de Calais. "On est tellement tristes de quitter l’Europe. Pour moi, ça n’aurait jamais dû arriver. On a besoin de nos amis, de nos voisins proches", affirme Chris Pollard. Le mari de la retraitée pense, quant à lui, que les Britanniques "commenceront à le regretter".

Des démarches administratives en plus

Pour eux, les allers-retours entre la France et l’Angleterre seront moins fréquents et il faudra changer quelques habitudes. Ils prévoient aussi beaucoup de bureaucratie à venir, Chris devant notamment renouveler son titre de séjour avant la date fatidique du 31 décembre. Le temps presse aussi pour Kristina Howells, une musicienne anglaise vivant en France, sommée par sa banque de clôturer au plus vite son compte bancaire en Angleterre. "Il faut tourner la page", se résout-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les drapeaux européens et britannique face au Parlement à Londres (Grande-Bretagne).
Les drapeaux européens et britannique face au Parlement à Londres (Grande-Bretagne). (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)