Brexit : le Royaume-Uni prend le large de l'Union européenne

Le vendredi 31 janvier 2020 restera dans l'histoire comme la fin d'une époque. Après quarante-sept ans de mariage, le Royaume-Uni quitte officiellement l'Union européenne à minuit. Si beaucoup célèbrent ce divorce, il ne faut pas oublier les 48% de Britanniques qui ont voté contre le Brexit.

FRANCE 2

Plus qu'un symbole, c'est un tournant. L'Union Jack, le drapeau britannique, a conquis la place du Parlement et les avenues emblématiques de Londres (Royaume-Uni), vendredi 31 janvier. Certains y voient une libération, d'autres une trahison. Les "brexiters" sont déjà prêts à faire la fête, qu'ils soient déguisés en Winston Churchill ou tout simplement revanchards après plus de trois ans d'attente. Les eurosceptiques contre les europhiles. Une bataille de drapeaux et de mots. Quelques heures auparavant, à Bruxelles (Belgique), une trentaine de députés européens pro-Brexit n'ont jamais été aussi heureux, semble-t-il, de faire leurs valises. Ils quittent le Parlement au rythme de la cornemuse.

Un nouveau chapitre qui s'ouvre

Deux jours plus tôt, les députés européens des désormais 27 États membres exprimaient leurs regrets et chantaient un au revoir à leurs homologues britanniques siégeant dans l'hémicycle pour la dernière fois. Mais la présidente de la Commission européenne l'assure devant la caméra de France 2 : ce n'est pas la fin de l'histoire, mais plutôt un nouveau chapitre qui s'ouvre. Vendredi soir, Boris Johnson s'adressera à la nation depuis le 10 Downing Street. Pour l'occasion, tous les bâtiments publics sont éclairés aux couleurs du Royaume-Uni.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une eurodéputée porte une écharpe aux couleurs du Royaume-Uni et de l\'Union européenne, le 29 janvier 2020 à Bruxelles (Belgique).
Une eurodéputée porte une écharpe aux couleurs du Royaume-Uni et de l'Union européenne, le 29 janvier 2020 à Bruxelles (Belgique). (JOHN THYS / AFP)