Brexit : le président de la Chambre des communes refuse d'autoriser un nouveau vote sur l'accord lundi

John Bercow a expliqué que le texte que le gouvernement voulait soumettre lundi aux députés était "le même en susbtance" que celui sur lequel ils s'étaient exprimés deux jours plus tôt.

Le \"speaker\" de la Chambre des communes, John Bercow, donne une conférence de presse à Londres, le 24 septembre 2019.
Le "speaker" de la Chambre des communes, John Bercow, donne une conférence de presse à Londres, le 24 septembre 2019. (TOLGA AKMEN / AFP)

C'est un nouveau revers pour Boris Johnson. Le "speaker" de la Chambre des communes a refusé d'organiser un nouveau vote, lundi 21 octobre, sur le projet d'accord sur le Brexit. John Bercow a expliqué que le texte que le gouvernement voulait soumettre lundi aux députés était "le même" que celui sur lequel ils s'étaient exprimés deux jours plus tôt. "La motion ne sera pas débattue aujourd'hui car ce serait répétitif", a précisé le conservateur.

Réunis samedi en session extraordinaire, les députés britanniques ne se sont pas prononcés sur le texte validé jeudi 17 octobre par le Conseil européen. Ils ont voté au préalable l'amendement Letwin, qui reporte tout vote sur l'accord tant que la législation nécessaire à son application n'aura pas été votée au Parlement.

Le gouvernement britannique a une nouvelle fois rappelé, lundi matin, sa volonté de voir le Parlement adopter dans son intégralité l'accord sur le Brexit. Il a ajouté que le gouvernement ne soumettrait pas le texte au vote des élus si ces derniers tentaient de l'amender. John Bercow a invité le gouvernement de Boris Johnson à soumettre les projets de loi d'application du Brexit à l'examen du Parlement dès ce lundi s'il le souhaite, l'assurant de la pleine coopération de la Chambre des communes pour les examiner jusqu'à la fin du mois.