Cet article date de plus de quatre ans.

Brexit : inquiètes, des entreprises de la City pourraient déménager à Paris

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Brexit
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Il y a cinq mois, les Britanniques votaient pour le Brexit. La City s'inquiète du déménagement de plusieurs entreprises. La France aimerait bien avoir sa part du gâteau.

La menace plane comme les nuages au-dessus de la City. À cause du Brexit, les compagnies britanniques pourraient bien perdre leur passeport financier, un document indispensable pour réaliser des échanges avec l'UE. Dans le plus ancien marché de l'assurance britannique, une ruche aux milliers de traders, 11% des échanges se font avec l'UE. "Nous allons devoir installer une partie de notre activité dans un pays de l'UE pour continuer à profiter du passeport européen", confie John Nelson, président de Lloyd's.

Une campagne de pub française

La City va perdre gros, jusqu'à 35 000 emplois et vingt milliards d'euros. Le Brexit est dans toutes les conversations. "Beaucoup de mes collègues sont inquiets pour leur emploi", affirme une Anglaise. Les sociétés financières de la City ont leur représentant. Son but : pas de divorce brutal, mais une sortie en douceur négociée avec l'UE.  Mais si ça se passe mal, les emplois quitteront Londres. Et la France compte bien les récupérer : publicité dans les médias anglais, simplification des procédures administratives... À Paris, les autorités des marchés financiers déroulent le tapis rouge aux entreprises outre-Manche. Mais la concurrence est forte : Irlande, Allemagne ou Pays-Bas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.