Brexit : après plusieurs mois de refus, Londres attribue le plein statut d'ambassadeur au représentant de l'UE

L'affaire nourrissait des tensions entre Londres et Bruxelles depuis la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ambassadeur de l'Union européenne au Royaume-Uni, João Vale de Almeida, le 9 septembre 2020 à Londres. (TOLGA AKMEN / AFP)

Le Royaume-Uni a accepté d'accorder mercredi 5 mai le plein statut d'ambassadeur au représentant de l'Union européenne (UE) à Londres. La décision, à l'origine de tensions entre les deux parties, fait suite à plusieurs mois de refus à la suite du Brexit.

Cet accord a été annoncé après une rencontre des chefs de la diplomatie britannique, Dominic Raab, et de l'UE, Josep Borrell, en marge d'une réunion du G7 à Londres. Il "est basé sur la bonne volonté et le pragmatisme", ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

Immunité diplomatique

Le Royaume-Uni est sorti de l'Union européenne le 31 janvier 2020. Après cette rupture, des négociations avaient été lancées pour déterminer si l'ambassadeur de l'UE à Londres, João Vale de Almeida, et son équipe devaient bénéficier d'une immunité diplomatique complète en vertu de la Convention de Vienne, au même titre que les diplomates d'un Etat souverain. Londres privilégiait une immunité conférée aux organisations internationales, bloquant les discussions pendant des mois et alimentant des tensions entre l'UE et le Royaume-Uni.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.