Cet article date de plus de trois ans.

Des géologues racontent comment la Grand-Bretagne s'est séparé du continent, 500 000 ans avant le Brexit

Un lac qui s'était formé dans le sud de l'actuel mer du Nord, a commencé à déborder, passant au dessus d'une crête rocheuse et créant une chute d'eau d'environ 32 kilomètres de large et de 100 mètres de haut. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les falaises de Douvres, en Grande-Bretagne, le 22 janvier 2016.  (CLAUDE THOUVENIN / BIOSPHOTO / AFP)

Ce "Brexit" là s'est fait naturellement et sans consultation des populations locales. Selon une étude publiée mardi 4 avril dans la revue Nature Communications, une gigantesque chute d'eau large de dizaines de kilomètres a rompu une crête rocheuse qui reliait l'Angleterre au continent européen il y a près de 500 000 ans, déclenchant une inondation catastrophique qui a creusé la Manche et créé l'île de la Grande-Bretagne. 

Une équipe internationale de géologues s'est penchée sur ce phénomène étudié depuis de nombreuses années. En 2007 déjà, les spécialistes avançaient dans Nature que la création de la Grande-Bretagne était le résultat d'une gigantesque inondation dans la zone aujourd'hui occupée par la Manche, rapportait Le Monde.fr.

La rupture d'un "pont terrestre entre Douvres et Calais" 

Il y a 450 000 ans,  une grande partie de l'hémisphère nord était couverte par une dalle glacée épaisse et le niveau de la mer était nettement plus bas qu'aujourd'hui. A l'époque, la Manche était à sec et, selon les scientifiques, elle s'élevait vers une crête rocheuse crayeuse qui reliait la Grande-Bretagne et le continent au niveau de ce qui est désormais le détroit de Douvres.

Les scientifiques suggèrent qu'un énorme lac, alimenté par des rivières continentales, s'était créé dans le sud de l'actuelle Mer du Nord, entre le bord de la calotte glaciaire et cet escarpement rocheux. Selon eux, le lac a commencé à déborder, passant au-dessus de la crête rocheuse, créant une chute d'eau d'environ 32 kilomètres de large et de 100 mètres de haut et se déversant dans la vallée en dessous. Une chute d'eau qui a érodé la crête du barrage, lequel a fini par s'effondrer, provoquant une gigantesque inondation qui a creusé ce qui est devenu la Manche.

"La rupture de ce pont terrestre entre Douvres et Calais a été incontestablement un des événements les plus importants de l'histoire de la Grande-Bretagne, contribuant à façonner l'identité insulaire de la nation aujourd'hui encore", déclare Sanjeev Gupta, géologue à l'Imperial College London, l'un des auteurs de l'article."Quand cet âge de glace a pris fin et que le niveau de la mer est monté, inondant le sol de la vallée pour de bon, la Grande-Bretagne a perdu son lien physique avec le continent", dit le chercheur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.