Cet article date de plus de six ans.

La France va rembourser un milliard d'euros d'aides agricoles à l'Europe

La France va devoir rendre un milliard d'euros d'aides agricoles à l'Union européenne. Perçues entre 2008 et 2012, elles sont entachées de fraudes et d'erreurs. Plusieurs pays doivent rembourser des aides agricoles, mais la France essuie l'essentiel de l'addition.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La France essuie l'essentiel de l'addition européenne en payant 1 milliard sur 1,45 milliard © REUTERS/Pascal Rossignol)

"I want my money back ". La célèbre phrase prononcée par Margaret Thatcher est de nouveau d'actualité du côté de Bruxelles. Mais cette fois c'est l'Union européenne elle-même qui entonne le refrain. Et c'est surtout à la France qu'elle le chante. Paris écope en effet d'une lourde demande de remboursement d'aides agricoles, perçues entre 2008 et 2012 : un milliard d'euros.

2% de la PAC

Cette somme, qui correspond à 2% des 40 milliards d'euros qu'a touché la France au titre de la Politique agricole commune, la PAC, sera échelonnée en trois tranches jusqu'en 2017. Il a fallu de longues négociations pour se mettre d'accord sur l'addition. Paris est parvenu à la faire légèrement baisser puisque l'Union réclamait au départ 1,8 milliard d'euros.

Quinze Etats membres sont aussi visés par ce douloureux rappel, mais la France essuie le plus lourd de l'addition, qui se monte au total à 1,45 milliard d'euros. C'est le bien-fondé des aides versées aux agriculteurs, surtout en terme d'éco-conditionnalité et de calcul des surfaces agricoles éligibles qui provoque ce redressement. La Commission s'était engagée l'an dernier à être plus attentive à la question. C'est chose faite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.