Cet article date de plus de huit ans.

La France emprunte au taux le plus bas de son histoire

Alors que la BCE doit annoncer ce jeudi son nouveau programme de rachat de dette publique, la France a emprunté à un taux à 10 ans le plus bas de son histoire. Preuve de l'engouement des investisseurs pour la dette française.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Alex Domanski Reuters)

La dette de la France serait-elle en
passe de concurrencer celle de l'Allemagne en termes de sûreté ? Les
chiffres le laissent penser. L'Etat a en effet emprunté 3 milliards à 10 ans à
2 ,21%, contre 2,53% lors de la dernière opération similaire le 5 juillet. Et sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise, le
taux navigue également autour de ses plus bas historiques. La France bénéficie par ailleurs de taux
négatifs pour ses emprunts de court terme, notamment sur les échéances à trois et six mois, signe que les investisseurs sont prêt à perdre de l'argent pour prêter au
pays.

"Cela confirme la
bonne tenue de la dette française dans son ensemble et c'est
toujours bon pour les finances publiques" (Jean-François Robin, stratégiste
chez Natixis)

Les marchés sont
impatients de connaître les conclusions de la réunion de la BCE. Mario Draghi
devrait dévoiler un nouveau plan de rachats d'obligations publiques
. Les
dirigeants européens espèrent que ce discours suffira à faire dégonfler les
taux d'emprunts imposés par les marchés à l'Italie et à l'Espagne. "Pour
l'instant, l'analyse sur la France n'est pas si mauvaise
que ça. Tant que le pays arrive à réduire son déficit comme prévu sans
tomber en récession les investisseurs ne seront pas inquiets"
, précise
Jean-François Robin. Selon le stratégiste, la clé réside en partie dans
la capacité du pays à maintenir de la croissance.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.