L'Irlande : le paradis fiscal des multinationales

En 2014, le géant américain Apple n'a été imposé qu'à 0,005% par l'Irlande.

France 2
Un chèque de 17 milliards d'euros, et l'Irlande n'en veut pas. C'est pourtant la somme que le géant Apple doit lui rembourser, car Bruxelles a jugé illégal le cadeau fiscal offert au géant américain. Mais l'Irlande assume ce cadeau et son image de paradis fiscal. Renoncer aux recettes fiscales pour attirer les entreprises, c'est toute la stratégie de l'Irlande.

Arrangements au cas par cas

 
L'impôt sur les sociétés y est parmi les plus bas d'Europe, à 12,5%. Ce qui est bien moins élevé qu'en France où il atteint 33%. L'État a même conclu des arrangements au cas par cas avec des entreprises qui ne paient quasiment plus d'impôts. En 2014, Apple a été imposé à seulement 0,005%. De quoi attirer les multinationales comme Google, Yahoo, mais aussi Facebook, Twitter et Airbnb. Ce qui provoque la colère des autres pays européens qui jugent cette politique fiscale scandaleuse.
 
Le JT
Les autres sujets du JT