L'incroyable destin du violon de l'orchestre du Titanic

L'instrument fétiche du chef d'orchestre du Titanic a été authentifié après avoir été retrouvé dans un grenier en Grande-Bretagne, 101 ans après le naufrage.

Le violon de Wallace Hartley, récupéré dix jours après le naufrage du Titanic, et authentifié 101 ans plus tard.
Le violon de Wallace Hartley, récupéré dix jours après le naufrage du Titanic, et authentifié 101 ans plus tard. (AFP PHOTO / HENRY ALDRIDGE AND SON)

C'est l'histoire d'un violon qui a miraculeusement survécu au naufrage le plus célèbre de l'histoire. L'instrument en bois de rose du chef d'orchestre du Titanic a été authentifié 101 ans après le naufrage du paquebot réputé "insubmersible". Il a fallu sept ans pour mener à bien cette authentification, explique Andrew Aldridge, de la maison d'enchères britannique Henry Aldridge & Son.

La dépouille du musicien, Wallace Hartley, avait passé dix jours dans l'eau après le naufrage en 1912. Son violon "a été trouvé dans une valise en cuir" qui était attachée à son corps, raconte Andrew Aldridge. Peu de temps après le drame, la mère de Wallace Hartley avait confié à la presse: "Je savais qu'il mourrait en étreignant son violon. Il était passionnément attaché à cet instrument".

Une valeur estimée de 100 000 euros

Cadeau de sa fiancée Maria Robinson, le violon portait une petite plaque en argent sur laquelle était inscrit : "Pour Wallys, à l'occasion de nos fiançailles. Maria". C'est l'un des éléments qui a permis de l'authentifier. Les scientifiques qui ont examiné l'instrument ont aussi conclu que "les dépôts et la rouille" trouvés sur le violon étaient "compatibles avec une immersion dans de l'eau de mer".

Après avoir repêché le précieux instrument, les autorités canadiennes l'avaient envoyé à Maria Robinson. Et à sa mort en 1939, il avait été confié à l'Armée du salut. Dans une lettre datant du début des années 40, une professeur de musique de l'organisation écrivait : "Il est quasiment impossible de jouer [sur le violon], sûrement à cause de sa vie mouvementée". L'instrument avait ensuite été donné à une famille qui l'a gardé dans son grenier.

L'instrument, aujourd'hui estimé à au moins 100 000 euros, sera exposé à partir de Pâques à la mairie de Belfast, ville où le Titanic a été construit. Il n'est pas question pour l'instant de le vendre aux enchères, selon Andrew Aldridge, qui a précisé être en négociation avec des musées.