Cet article date de plus d'onze ans.

L'évêque Luigi Padovese, chef de l'Eglise catholique en Turquie, a été poignardé à mort jeudi par son chauffeur

Il a été assassiné dans sa maison d'Iskenderun (Alexandrette), dont il est l'évêque, a annoncé le gouverneur local.Mehmet Celalettin Lekesiz, gouverneur de la province de Hatay, dont dépend Iskenderun, a exclu un "acte politique" réaffirmant que le suspect, traité pour des désordres psychologiques, avait été arrêté avec l'arme du crime.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (AFP)
Il a été assassiné dans sa maison d'Iskenderun (Alexandrette), dont il est l'évêque, a annoncé le gouverneur local.

Mehmet Celalettin Lekesiz, gouverneur de la province de Hatay, dont dépend Iskenderun, a exclu un "acte politique" réaffirmant que le suspect, traité pour des désordres psychologiques, avait été arrêté avec l'arme du crime.

Le Vatican est "consterné" par le meurtre de Mgr Luigi Padovese, "un fait horrible et incroyable", a indiqué le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi. Plusieurs évêques catholiques résident en Turquie .

Caritas Internationalis s'est dite, dans un communiqué, "profondément attristée" par le meurtre de l'évêque, président de Caritas en Turquie.

L'assistante de Mgr Padovese depuis plus de 20 ans, soeur Eleonora de Stefano, a indiqué que l'évêque et son chauffeur étaient amis.Comme le chauffeur "souffrait d'une grave dépression depuis au moins 15 jours, il voyait souvent Mgr Padovese qui essayait de l'aider", a-t-elle précisé.

Ce meurtre intervient alors que les sensibilités religieuses sont exacerbées en Turquie , après le raid des soldats israéliens visant un convoi d'aide à destination de Gaza, qui a coûté la vie à huit Turcs et un Américain d'origine turque.

L'affaire a provoqué une indignation nationale et des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues, condamnant Israël.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.