Cet article date de plus de neuf ans.

Italie. Naufrage au large de Lampedusa : une cinquantaine de migrants disparus

L'embarcation à bord de laquelle les migrants avaient pris place a probablement sombrée. Quelque 56 rescapés ont été recueillis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
De nombreux migrants parviennent à gagner l'île de Lampedusa. Ici, un navire chargé de migrants tunisiens pénètre dans le port de l'île italienne le 12 avril 2011. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Selon les rescapés, 136 migrants avaient embarqué à bord de l'embarcation au départ de la Tunisie. Mais leur navire a fait naufrage à proximité de l'île italienne de Lampedusa. Et vendredi 7 septembre, les garde-côtes ont annoncé n'avoir recueilli que 56 migrants et repêché un corps. Environ cinquante personnes sont toujours portées disparues.

Les rescapés, "souffrant pour certains d'hypothermie" après des heures passées dans l'eau, ont été emmenés au centre d'accueil de Lampedusa, selon le commandant des garde-côtes Filippo Marini. Un cadavre a été repêché vendredi matin et les recherches se poursuivront "aussi longtemps qu'il y aura un espoir de trouver des survivants", a indiqué le porte-parole des garde-côtes.

L'épave introuvable

C'est l'un des passagers qui a donné l'alerte jeudi vers 18 heures (heure de Paris) depuis un téléphone portable. Il a signalé que l'embarcation était en train de couler. Ce bateau de pêche d'une dizaine de mètres de long se trouvait alors à environ 12 milles marins (22 km) de Lampedusa, île sicilienne, où débarquent chaque année des milliers d'immigrés clandestins.

Vers 2h30 du matin, de premiers naufragés ont été récupérés en mer. La majorité avait réussi à gagner à la nage l'îlot de Lampione, voisin de Lampedusa, d'où ils ont été évacués par les garde-côtes. L'épave était curieusement introuvable, soit que l'embarcation ait coulé à pic et très rapidement, soit, hypothèse plus improbable, qu'elle ait rebroussé chemin avec les passeurs vers la Tunisie.

280 morts cette année

Des vedettes des garde-côtes, de la police financière, des carabiniers, des hélicoptères et trois bâtiments de l'OTAN (italien, allemand et turc) participent aux recherches. Des embarcations privées et des centres de plongée sous-marine de cette zone très touristique participent également aux secours.

Le Premier ministre italien Mario Monti, dans une interview à l'agence de presse Ansa, a appelé à "de ne pas faire semblant de ne pas voir le problème" et "de ne pas nous sentir dégagés de notre responsabilité morale parce que nous avons des problèmes plus graves".

Lampedusa, île de 20 km2 située à moins de 100 km des côtes nord-africaines, est la principale porte d'entrée dans l'Union européenne pour les immigrants en provenance de pays comme la Tunisie, la Libye ou même l'Egypte. En 2011, environ 50 000 Tunisiens partis pendant le printemps arabe et immigrants d'Afrique sub-saharienne fuyant la guerre en Libye étaient arrivés dans le sud de l'Italie. Selon le HCR, au moins 280 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerrannée cette année. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.