Irlande : les corps de 800 enfants pourraient se trouver dans la fosse septique d'un ancien couvent

Le lieu, situé à Tuam (comté de Galway, ouest du pays), accueillait des mères célibataires et des enfants entre 1925 et 1961. 

Près de 800 corps d\'enfants enterrés ont été découverts dans un ancien couvent de Tuam, en Irlande.
Près de 800 corps d'enfants enterrés ont été découverts dans un ancien couvent de Tuam, en Irlande. ( GOOGLE MAPS)

Quelque 796 enfants pourraient être enterrés dans la fosse septique d'un couvent catholique qui recueillait des mères célibataires de 1925 à 1961, à Tuam, dans l'ouest de l'Irlande, dévoile le Daily Mail (en anglais) lundi 2 juin. Des récentes recherches ont montré que ces enfants souffraient de "malnutrition et de négligences qui ont causé la mort de beaucoup d'entre eux", poursuit le quotidien britannique. 

The Journal (en anglais) rapporte que des actes de décès de 796 enfants ont été découverts grâce aux travaux d'une historienne et généalogiste de Tuam, Catherine Corless. Celle-ci faisait des recherches sur le couvent quand elle a pris connaissance de ces actes concernant des nourrissons comme des enfants jusqu'à 9 ans.

"Amaigris, fragiles, émaciés"

Un rapport datant de 1944 révélait les terribles conditions de vie dans ce couvent, tenu par la congrégation des sœurs du Bon Secours. Cette année-là, 271 enfants avaient été répertoriés avec 61 mères célibataires. Cela faisait 333 résidants, alors que l'établissement pouvait en accueillir 243. Les enfants étaient décrits comme "amaigris, fragiles, émaciés", relève le quotidien. Les femmes célibataires enceintes, considérées à l'époque comme des "femmes déchues", ont été envoyées dans ce genre d'institutions pour accoucher discrètement de leurs bébés.

En 1975, plusieurs années après la fermeture du lieu, les dalles en béton qui recouvrait la fosse septique se sont dissociées, et des adolescents qui jouaient sur les lieux avaient découvert des ossements. En creusant, les habitants ont découvert la fosse septique, remplie à ras bord d'ossements. Mais ils pensaient que ces os étaient ceux de victimes de la grande famine qui a touché l'Irlande dans les années 1840. 

La plainte d'un père

Le père d'un petit garçon qui vivait dans ce couvent a déposé une plainte auprès de la police irlandaise. Ce parent n'a jamais réussi à obtenir un certificat de décès, alors même que des dossiers établissent que l'enfant est mort là-bas. Suite à cette plainte, les corps vont pouvoir être excavés.

Selon le Daily Mail, des mères d'enfants confiés aux sœurs souhaiteraient également porter plainte pour récupérer les corps. L'historienne a créé une association pour réclamer un monument à la mémoire de ces enfants. Le Daily Mail précise par ailleurs qu'il pourrait y avoir encore plus de corps.

Il s'agit d'un nouvel épisode incriminant l'institution catholique irlandaise après de multiples révélations d'abus et de négligences dans des écoles ou des établissements tenus par les catholiques au cours des dernières décennies.