Cet article date de plus de sept ans.

Grosse pagaille à Londres pour cause de grève du métro

Des embouteillages interminables, des bus pris d'assaut : Londres se retrouve quasi-paralysée ce mercredi, même si quelques métros roulent encore, service minimum oblige. La grève doit durer 48 heures, jusqu'à jeudi soir. Les syndicats protestent contre la suppression de 950 postes au guichet. Quelque trois millions de personnes empruntent le "tube" quotidiennement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Une grève "totalement injustifiée et inutile" : voilà comment Boris Johnson, le maire de Londres, balaie du revers de la main le mouvement social qui paralyse sa ville. Une grève à l'initiative de deux syndicats, le Transport Salaried Staffs Association (TSSA) et le Rail, Maritime and Transport union (RMT), qui protestent contre la suppression de 950 postes au guichet.

Le maire - conservateur - avait pourtant promis de ne pas fermer de guichet. Il se justifie aujourd'hui : "c'était il y a six ans, lorsque l'iPhone n'avait pas encore inventé. Depuis, la technologie a beaucoup évolué et de moins en moins de personnes utilisent encore les guichets de vente" . Et Boris Johnson d'ajouter que la femeture des guichets ferait économiser 50 millions de livres par an.

Les deux syndicats ont donc décrété 48 heures de grève dans le métro, de mardi 21h à jeudi soir. Sans négociations, ils ont prévu un autre arrêt de travail de 48 heures la semaine prochaine.

"70% du service à l'arrêt"

Et ça n'a pas raté : la capitale britannique se retrouve quasiment paralysée. Service minimum oblige, quelques métros circulent tout de même sur huit des onze lignes. Mais des dizaines de stations sont fermées. Manuel Cortes, le leader du syndicat TSSA, avance que "plus de 70% du service était à l'arrêt" à l'heure de pointe.

Une centaine de bus supplémentaires ont été réquisitionnés pour tenter de limiter les perturbations, mais les moyens étaient bien insuffisants, pour absorber les quelque trois millions de voyageurs quotidiens du métro.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.