Fusillade en Belgique : peut-être un acte antisémite

Quatre personnes ont été tuées lors d'une fusillade samedi à Bruxelles, en Belgique. Les faits se sont produits devant l'entrée du Musée Juif de Belgique. Une personne a été interpellée dans la soirée, a indiqué le parquet. Le Premier ministre dénonce "une attaque odieuse".

(La fusillade qui a fait trois morts samedi à Bruxelles s'est produite vers 15h50 rue des Minimes, à proximité de l'entrée du musée Juif de Belgique © DR)

"Notre pays et tous les Belges, quelle que soit la langue, leur origine ou leurs convictions, sont unis et solidaires face à cette attaque odieuse ", a déclaré Elio Di Rupo samedi soir après l'attaque contre le Musée Juif de Belgique à Bruxelles un peu plus tôt dans la journée, qui a fait trois morts et un blessé grave.

Cette attaque s'est déroulée un peu avant 16h. Une voiture de la marque Audi, selon des témoins, s'est garée en double file à proximité de l'entrée du Musée Juif de Belgique, rue des Minimes, dans le centre-ville. Le conducteur du véhicule est descendu du véhicule et a ouvert le feu sur des passants, touchant mortellement trois personnes, deux femmes et un homme, ont indiqué les pompiers. Une quatrième personne, un homme gravement blessé pendant la fusillade, un jeune homme de 25 ans, qui était employé à mi-temps du Musée, est décédé en cours de soirée à l'hôpital Saint-Pierre affirme la RTBF. Le parquet a annoncé samedi soir qu'un "suspect" avait été interpellé. Il est entendu par les enquêteurs. La police recherche recherche activement une deuxième personne qui serait repartie à pieds. 

Le ministre des Affaires étrangères témoin du drame

Parmi les témoins de ce drame, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, qui se trouvait à proximité du lieu de la fusillade par hasard. "J'ai croisé une dame au Grand Sablon qui s'enfuyait avec son enfant et qui m'a dit : 'l y a des coups de feu'.  Donc je suis descendu juste en face du Musée Juif quand j'ai vu deux personnes à terre dans le hall avec quelques témoins ", a raconté le ministre au micro de nos confrères de la RTBF. Plusieurs autres témoins ont pu donner des indications sur le déroulé de l'attaque et notamment relever le numéro de la plaque d'immatriculation du véhicule qui aurait servi au tireur pour prendre la fuite. 

 

 

 

INFO 17H - 21H 24.05.2014 FUSILLADE BRUXELLES REYNDERS
--'--
--'--

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"J’espère qu'il y aura une détermination sans faille à arrêter les prêcheurs de haine"

Le bourgmestre de la ville, Yvan Mayeur, est également sous le choc après cet acte "très grave ". "Ça ressemble très fort à un acte qui veut semer la terreur ", a-t-il déclaré. Sur France Info, le président de la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld, a lui estimé que "ce drame, cette tragédie, était malheureusement presque inévitable dans la mesure où cela fait des mois, cela fait des années qu’il y a une libération de la parole. Le passage à l’acte est toujours précédé par une libéralisation de la parole. Et j’espère qu’au niveau du pouvoir politique il y aura une volonté et une détermination sans faille d’arrêter les prêcheurs de haine ", a-t-il dit. "Il faut aussi se poser la question : y a-t-il un lien entre un congrès antisémite  interdit il y a deux semaines et l’attentat antisémite qui s’est produit aujourd’hui à Bruxelles" , a-t-il poursuivi. 

François Hollande dénonce une "tuerie effroyable"

Dans un communiqué, François Hollande a exprimé "sa vive émotion" et condamné avec la plus grande force "la tuerie effroyable". Le président français qui assure  "l'entière solidarité de la France au peuple belge dans cette épreuve et adresse ses profondes condoléances aux familles des victimes ".

La Belgique a relevé son niveau d'alerte au seuil maximum. Des concerts qui étaient prévus dans le cadre du Brussels Jazz Marathon sur la place du Grand Sablon, non loin du Musée Juif, ont été annulés.