Cet article date de plus de dix ans.

François Hollande en Slovénie, Jean-Marc Ayrault en Corée du sud

Le président de la République et le Premier ministre sont en déplacement à l'étranger, ce jeudi. François Hollande est en visite en Slovénie, où il se rend avec le ministre des affaires étrangères. Jean-Marc Ayrault, pour la journée en Corée du sud, échange avec les investisseurs.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Clara BEAUDOUX Radio France)

Ce jeudi, le président Hollande et le ministre des Affaires étrangères
Laurents Fabius sont en visite officielle en Slovénie. Au même moment,
le Premier ministre Jean-Marc Ayrault tente de stimuler les investissements de la Corée du sud en France. Il est en visite pour la journée à Séoul.

Hollande, invité d'honneur en Slovénie

Le président français est l'invité d'honneur
d'un sommet informel des chefs d'Etat des pays issus de l'ex-Yougoslavie, à
Ljubljana, capitale de la Slovénie. Le déplacement constitue en fait la
première visite officielle d'un président français en Slovénie, depuis l'indépendance
du pays en 1991. François Hollande voit
en ce séjour l'occasion de rappeler que l'Union européenne est ouverte à
différentes réformes. Au programme pour le président : deux conférences de
presse, ainsi qu'un  entretien avec son homologue slovène, Borut Pahor.

Laurent Fabius,
ministre des Affaires étrangères et deuxième dans l'ordre protocolaire  du gouvernement, accompagne le
président dans cette "visite dense et importante pour notre diplomatie
dans cette région
", selon Paris. 

Vers plus d'échanges France-Corée

Jean-Marc
Ayrault est lui en Corée du sud, pour une visite officielle d'une journée. Ce jeudi, lors d'une
rencontre avec la communauté d'affaires franco-coréenne à Séoul, le premier
ministre français a lancé un appel aux entreprises coréennes à venir investir
en France. A cette occasion, il n'a pas hésité à vanter les réformes en cours
et les aides à l'investissement en France. Conscient de l'importance des
échanges de la France avec la Corée du sud, il a présenté l'hexagone comme "ami
et partenaire
" de ce pays "au potentiel d'avenir " dont le
"rôle va aller croissant ".

"Je vous invite à prospecter davantage le marché français" (Jean-Marc Ayrault, Premier ministre français)

Avec 8 milliards d'euros d'échange par an,
la Corée du sud est le 4ème partenaire asiatique pour la France. Mais si
250 entreprises françaises y sont implantées, seulement 44 entreprises
coréennes sont en France pour le moment. Les échanges avec la France pourraient
notamment se renforcer par l'intermédiaire d'un approfondissement de l'accord
de libre-échange Corée du sud-Union européenne de 2011.

Le président de la République, le Premier ministre et le ministre des Affaires Etrangères absents de France : pendant quelques heures, c'est le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon, troisième personnage du gouvernement, qui est aux commandes de l'Etat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.