Finlande : un mort et 10 blessés après une attaque dans un lycée professionnel

L'assaillant, qui a également été blessé, a été arrêté. Il a fait irruption mardi dans l'une des classes de l'institut de formation professionnelle de Savo, une structure qui accueille lycéens et adultes dans le centre-est du pays.

Des voitures de police devant un centre commercial à Kuopio, non loin du lycée professionnel, cible d\'une attaque le 1er octobre 2019.
Des voitures de police devant un centre commercial à Kuopio, non loin du lycée professionnel, cible d'une attaque le 1er octobre 2019. (HANNU RAINAMO / LEHTIKUVA / AFP)

Un homme a tué une personne et en a blessé neuf autres, à l'arme blanche, mardi 1er octobre, dans un lycée professionnel à Kuopio, dans le centre-est de la Finlande, selon les autorités locales. L'assaillant, qui a également été blessé, a fait irruption dans la matinée dans l'une des classes de l'institut de formation professionnelle de Savo, une structure qui accueille des lycéens et des adultes. Il a été arrêté, mais les circonstances de cette attaque restent floues, de même que les motivations du suspect arrêté.

Cet homme était muni d'un sabre, d'après les médias locaux. "Il a frappé une fille au cou avec un sabre et l'a poignardée à l'abdomen", a raconté un témoin à la presse locale. Une autre témoin, Roosa Kokkonen, qui travaille dans un garage à proximité de l'établissement, a déclaré à la chaîne de télévision finlandaise MTV qu'une enseignante était sortie en courant du bâtiment du sang plein les mains. "Pendant que j'aidais la professeure, j'ai commencé à entendre d'autres appels à l'aide. Les étudiants s'enfuyaient et entraient dans mon garage", a-t-elle ajouté.

En possession "d'une sorte d'arme blanche"

Mais un porte-parole de la police de Finlande orientale n'a pas confirmé qu'il s'agissait d'un sabre. "Le suspect était armé d'une sorte d'arme blanche", a-t-il simplement déclaré à l'AFP. "Il s'agit d'un homme, d'un citoyen finlandais", a simplement écrit la police dans un tweet. Il portait également sur lui une arme à feu.

Dans un tweet, le Premier ministre finlandais Antti Rinne a condamné l'attaque. "La violence au Savo Vocational College de Kuopio est choquante et totalement inacceptable. J'ai discuté avec le directeur général de la police et le gouvernement surveille la situation de près. Au nom de moi-même et de l'ensemble du gouvernement, je présente mes condoléances à tous les membres de la famille", a-t-il écrit dans un tweet.