Cet article date de plus de trois ans.

Europe : le français menacé à Bruxelles ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Europe : le français menacé à Bruxelles ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La langue française est-elle menacée de disparition à Bruxelles ? L'ambassadeur français a lancé un avertissement en quittant délibérément une réunion mercredi 25 avril pour protester contre l'absence de traducteurs français.

Parlera-t-on encore français à Bruxelles ? La langue française semble menacée de disparition au sein des institutions de l'Union européenne au profit de l'anglais. Pour protester contre cette menace, l'ambassadeur français a décidé de lancer un avertissement clair lors d'une discussion sur le budget européen. "Pour ce type de réunion à 28, la procédure ne prévoit pas la présence d'interprètes", précise Pascal Verdeau, correspondant à Bruxelles, ce qui a déclenché la colère de l’ambassadeur Philippe Léglise-Costa, ex-conseiller Europe de François Hollande.

La France fait de la résistance

Après s'être rebiffé et avoir protesté contre cette entorse au multilinguisme, l'ambassadeur a claqué la porte de la réunion. Selon Pascal Verdeau, l'ambassadeur a pris conscience "que le Français recule et régresse à Bruxelles". "Avec le Brexit dans un an, seules l'Irlande et Malte garderont l'anglais comme langue officielle. En attendant, la France fait de la résistance".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.