Europe : le français menacé à Bruxelles ?

La langue française est-elle menacée de disparition à Bruxelles ? L'ambassadeur français a lancé un avertissement en quittant délibérément une réunion mercredi 25 avril pour protester contre l'absence de traducteurs français.

FRANCE 3

Parlera-t-on encore français à Bruxelles ? La langue française semble menacée de disparition au sein des institutions de l'Union européenne au profit de l'anglais. Pour protester contre cette menace, l'ambassadeur français a décidé de lancer un avertissement clair lors d'une discussion sur le budget européen. "Pour ce type de réunion à 28, la procédure ne prévoit pas la présence d'interprètes", précise Pascal Verdeau, correspondant à Bruxelles, ce qui a déclenché la colère de l’ambassadeur Philippe Léglise-Costa, ex-conseiller Europe de François Hollande.

La France fait de la résistance

Après s'être rebiffé et avoir protesté contre cette entorse au multilinguisme, l'ambassadeur a claqué la porte de la réunion. Selon Pascal Verdeau, l'ambassadeur a pris conscience "que le Français recule et régresse à Bruxelles". "Avec le Brexit dans un an, seules l'Irlande et Malte garderont l'anglais comme langue officielle. En attendant, la France fait de la résistance".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège de l\'Otan à Bruxelles (Belgique), le 20 mars 2018.
Le siège de l'Otan à Bruxelles (Belgique), le 20 mars 2018. (HANDOUT / ANADOLU AGENCY)