Cet article date de plus de neuf ans.

Espagne : la hausse de la TVA marque le début de la rigueur

Hausse de la TVA, réforme de l'administration : le gouvernement espagnol démarre mercredi son plan de réduction des déficits, sous l'œil vigilant de l'Union européenne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

En proie à
une sévère récession et un taux de chômage record, l'Espagne opte pour des
mesures radicales. L'objectif : réunir 3, 5 milliards d'euros d'ici deux
ans et demi.

Mardi matin, Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol, a annoncé une
augmentation sensible de trois points de sa TVA, de 18% à 21 %, en même temps
qu'une réforme de l'administration : réduction de 30% du nombres de
conseillers locaux, diminution du nombre des entreprises publiques, et baisse
des primes pour les fonctionnaires.

Bruxelles

veille

Longtemps réticente à augmenter sa
TVA, l'Espagne a finalement cédé à la demande de la Commission européenne et du
FMI (Fond monétaire international). En guise d'argument, les ministres des Finances de la zone euro ont accepté lundi soir de venir en aide aux banques
espagnoles, avec un versement de 30 milliards d'euros prévus avant la fin du
mois.

Le défi est de taille : l'Espagne
doit enrayer la baisse de ses recettes fiscales au plus vite, même si mardi
matin, un nouveau délai d'une année supplémentaire (jusqu'a 2014) a été accordé au pays par l'Union Européenne,
pour réduire son déficit de 65 milliards d'euros. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.