VIDEO. Leipzig, capitale de tous les possibles et de la liberté

Le Grand Soir 3 Edition Spéciale Elections Allemandes est allé à la rencontre d'Olivier, Laure et Anissa qui ont posé bagages dans la cité située au coeur de l'ex RDA.

Leipzig revit. En plein boum immobilier et artistique, la ville attire de plus en plus de jeunes français. Olivier est l’un d’eux, il est photographe. Après avoir crapahuté et fixé l’objectif de son appareil un peu partout à travers le monde, il a décidé de se poser dans la métropole allemande, passionné par son passé industriel et séduit par son "art de vivre". 

"Les habitations restent à des prix très accessibles, il y a beaucoup d’étudiants, beaucoup d’artistes"
, apprécie notre globe-trotter. Et si les salaires restent – c’est vrai - inférieurs de 30% à ceux pratiqués à l’ouest "on a un cadre de vie, une tranquillité de vie qu’on ne trouve pas" ailleurs.

Laure et Anissa sont - elles aussi - tombées sous le charme de Leipzig. Portées par son vent de liberté et son souffle créatif. Les deux Françaises y ont trouvé l’inspiration pour organiser leur « exposition post industrielle ».  

"A Leipzig, il y a encore cette possibilité de s’exprimer, de vivre des choses, de créer", se réjouit Laure. Pour Anissa, la ville vit aujourd’hui la mue vécue par Berlin, il y a une dizaine d’années : "Et cette phase, savoure la jeune femme, on a envie de l’apprécier et d’y mettre notre grain de sel."