Politique migratoire : le compromis à hauts risques d’Angela Merkel

L’Allemagne va changer de cap : sous la pression de son ministre de l’Intérieur, Angela Merkel a décidé de durcir sa politique migratoire

Voir la vidéo
FRANCE 2

Un homme est parvenu à faire plier la chancelière. Horst Seehofer, le ministre de l’Intérieur, a obtenu d’Angela Merkel un changement de cap radical concernant les migrants. L’Allemagne va désormais durcir sa politique migratoire. Des centres de transit vont être ouverts aux frontières du pays pour les migrants sans papiers ou pour les demandeurs d’asile déjà enregistrés ailleurs en Europe. Ils pourront en être expulsés : soit vers leur pays d’origine, soit vers le pays par lequel ils sont entrés dans l’Union européenne.

Le grand écart d’Angela Merkel

C’est le lundi 2 juillet au soir, après des heures de discussion avec Angela Merkel et après avoir menacé de démissionner que le ministre de l’Intérieur a réussi son tour de force. La chancelière doit désormais se tourner du côté des sociaux-démocrates afin de tenter de sauver sa coalition, quitte à faire le grand écart entre cette concession très à droite et son positionnement traditionnel sur les migrants.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière allemande, Angela Merkel, au côté de son ministre de l\'Intérieur, le conservateur bavarois Horst Seehofer, au Parlement allemand à Berlin, le 12 juin 2018.
La chancelière allemande, Angela Merkel, au côté de son ministre de l'Intérieur, le conservateur bavarois Horst Seehofer, au Parlement allemand à Berlin, le 12 juin 2018. (KAY NIETFELD / DPA / AFP)