Allemagne : Martin Schulz, le candidat qui inquiète le camp Merkel

Sept mois avant les élections législatives en Allemagne, la candidature à gauche de Martin Schulz suscite un intérêt grandissant outre-Rhin. Le camp des socio-démocrates, emmené par l'ex président du Parlement européen, connaît une remontée spectaculaire dans les sondages.

Le patron des sociaux-démocrates allemands, Martin Schulz, était donné vainqueur dans certains sondages réalisés début février face à Angela Merkel pour les élections de septembre prochain.
Le patron des sociaux-démocrates allemands, Martin Schulz, était donné vainqueur dans certains sondages réalisés début février face à Angela Merkel pour les élections de septembre prochain. (FABRIZIO BENSCH / REUTERS)

Sept mois avant les élections législatives en Allemagne, la candidature à gauche de Martin Schulz suscite un intérêt grandissant outre-Rhin. Le concurrent social-démocrate d’Angela Merkel était en déplacement de campagne cette semaine dans le Land de Brandebourg, à une heure environ au sud de Berlin. Une trentaine de bénévoles et de militants s'étaient pressés au dernier étage de l'hôpital de Lübben, où Martin Schulz était attendu le 22 février. Ils voulaient voir en vrai l'homme du moment.

En quatre semaines, l'ex président du Parlement européen a redonné des couleurs au SPD. Le parti social-démocrate a pris dix points dans les sondages. Pour la première fois depuis une décennie, il est devant la CDU d'Angela Merkel. "On attend de nouveaux visages, explique Manfred, c'est pourquoi Martin Schulz marque des points". Pour la militante Hildegard, l'atout de Martin Schulz réside dans son franc-parler et un discours axé sur la justice sociale. 

On sent qu'il veut changer les choses. Il est en mesure de reconquérir les électeurs modestes qui ont tourné le dos au SPDHildegard, militanteà franceinfo



Pour incarner son discours, l'ex-libraire fait appel aux cahots de sa propre biographie. Il a quitté l'école sans le Bac et connu l'alcoolisme avant de reprendre le dessus. Et pour convaincre, Martin Schulz est prêt à briser un tabou : toucher aux réformes Schröder. Elles ont redonné de la compétitivité à l'Allemagne mais certains sont restés sur le carreau. Ainsi Martin Schulz propose de prolonger les allocations chômage pour les plus âgés et veut lutter contre les abus de CDD. Dans les prochaines semaines, le candidat SPD va poursuivre son tour d'Allemagne afin d'affiner un programme qu'il dévoilera au mois de juin.

En cas de face-à-face au suffrage direct, ce que le système électoral allemand exclut, l\'ex président du Parlement européen obtiendrait 50% des suffrages contre 34% pour la Chancelière, selon un sondage réalisé du 30 janvier au 1er février auprès d\'un échantillon de 1 506 électeurs. 
En cas de face-à-face au suffrage direct, ce que le système électoral allemand exclut, l'ex président du Parlement européen obtiendrait 50% des suffrages contre 34% pour la Chancelière, selon un sondage réalisé du 30 janvier au 1er février auprès d'un échantillon de 1 506 électeurs.  (VISACTU)