Dublin a confirmé mardi que des élections législatives anticipées auraient lieu le 25 février prochain

Le Premier ministre irlandais Brian Cowen a annoncé qu'il allait demander à la présidente Mary McAleese la dissolution du Parlement pour organiser des élections législatives anticipées.Ce scrutin s'annonce comme une déroute pour le Fianna Fail, le parti du chef du gouvernement, plombé par la crise financière qui ébranle le pays.

Le Premier ministre irlandais Brian Cowen, le 28 novembre 2010
Le Premier ministre irlandais Brian Cowen, le 28 novembre 2010 (AFP / Peter Muhly)

Le Premier ministre irlandais Brian Cowen a annoncé qu'il allait demander à la présidente Mary McAleese la dissolution du Parlement pour organiser des élections législatives anticipées.

Ce scrutin s'annonce comme une déroute pour le Fianna Fail, le parti du chef du gouvernement, plombé par la crise financière qui ébranle le pays.

Brian Cowen, qui est très impopulaire, a démissionné en janvier de la direction du Fianna Fail tout en décidant de continuer à gouverner jusqu'à ces législatives.

Les sondages sont très défavorables au Fianna Fail. Le Fine Gael (centre-droit) et le Parti travailliste (centre-gauche) sont les grands favoris des législatives à venir. Ces deux partis, qui pourraient former une coalition après les élections, sont décidés l'un et l'autre à renégocier certains aspects du plan d'aide de 85 milliards de dollars de l'UE et du FMI, qui a fait l'objet d'un accord en novembre. "J'ai bon espoir que cela peut être et sera renégocié", a déclaré mardi Enda Kenny, du Fine Gael.